Une liste d’admission à des examens déclarée nulle à cause d’une erreur de logiciel

Pays : BURKINA FASO
Institution : Le Médiateur du Faso
Domaine d’intervention : Education

Explication du problème

Ajournés au Baccalauréat série F3, session 2012, les réclamants avec l’appui de l’Association des parents d’élèves et la Fédération estudiantine et Scolaire du Burkina Faso demandent la validation de la première liste des candidats déclarés admis au second tour qui contient leurs noms.

Cette première liste des admis aurait été déclarée nulle pour « une erreur de logiciel », puis une seconde et enfin une troisièeme liste des candidats déclarés admis au second tour du Baccalauréat série F3, session 2012 aurait été affichée et serait la bonne selon le ministère des Enseignements secondaire et supérieur.

La qualité du travail des trois jurys qui composaient la série F3 leur aurait, non seulement, causé préjudice mais aurait jeté un doute dans leur esprit, notamment ceux qui avaient été déclarés admis sur la première liste.

N’étant pas en mesure de vérifier l’exactitude ou la véracité de la troisième liste ou liste définitive des admis au Baccalauréat série F3 au regard du risque qu’ils encourraient si leur requête s’avérait non fondée après vérification (5 ans de suspension aux examens), les réclamants ont préféré demander la validation de la première liste qui les déclarait admis.

Intervention

Le Médiateur du Faso en tant qu’institution qui prône l’équité dans le traitement des citoyens ne pouvait appuyer une telle requête sans avoir la version des faits du ministère des Enseignements secondaire et supérieur.

Par conséquent, il a proposé au ministre des Enseignements secondaire et supérieur une rencontre de travail entre les techniciens des deux structures autour de ce dossier afin que, dans la concertation et le dialogue, l’information à communiquer en retour aux intéressés puisse contribuer au renforcement de la paix sociale.

Le ministre des Enseignements secondaire et supérieur a réagi favorablement à cette proposition une première rencontre a eu lieu au sein de l’institution. À la suite de cette rencontre et pour « montrer patte blanche » le ministre a invité le Médiateur du Faso à désigner deux représentants pour assister aux travaux de la session du jury spécial du Baccalauréat 2012 afin de vérifier la conformité des fichiers informatiques avec les procès-verbaux des trois jurys de la série F3 mis en cause.

Résultats et suivi

À l’issue de cette vérification des fiches informatiques en rapport avec les procès-verbaux, les représentants du Médiateur du Faso n’ont révélée aucune erreur. Le Médiateur du faso a salué l’engagement citoyen qui a conduit les intéressés auprès de son institution en les rendant compte de tous le processus et les efforts déployés pour obtenir une clarification rapide de leur situation.