Un enfant ayant doublé son année préscolaire est privé de services d’orthophonie

Pays : CANADA
Institution : Protecteur du citoyen du Québec
Domaine d’intervention : Accès à la santé

Explication du problème

Une mère se plaint au Protecteur du citoyen du Québec que le centre de réadaptation de sa région a mis fin aux services d’orthophonie de son fils, qui vient de doubler son année préscolaire.

Intervention

  • Le centre de réadaptation allègue qu’il n’est pas en mesure de poursuivre ses services d’orthophonie avec l’enfant, car celui-ci a déjà reçu la totalité du nombre de séances prévues pour les jeunes de niveau préscolaire.
  • La mère ne peut pas se tourner vers l’école, puisque cette dernière est responsable de fournir les services d’orthophonie à partir seulement de la première année du primaire.
  • L’enfant se trouve donc privé de services pour toute une année, alors que ses difficultés de langage sont toujours présentes et font obstacle à sa réussite scolaire.
  • Tant l’école que le centre de réadaptation considèrent que l’enfant a toujours besoin d’aide en orthophonie.

Résultats et suivi

Sous la recommandation du Protecteur du citoyen du Québec, le centre de réadaptation a  accepté de poursuivre ses séances d’orthophonie avec l’enfant jusqu’à ce que l’école prenne la relève, et ce, dans le but d’éviter une interruption de services.