Rencontres 2016-20182018-11-15T10:28:12+00:00

L’AOMF – Rencontres 2016-2018

10ème Congrès de l’AOMF à Bruxelles et Namur, Belgique, du 6 au 9 novembre 2018

22e session de formation : pour les nouveaux collaborateurs : « Pour un traitement efficace des plaintes au bénéfice des réclamants », Rabat, octobre 2018

Le centre de formation et d’échange en Médiation a abrité du 9 au 11 octobre 2018, à Rabat (Maroc), sa 22e session de formation des collaborateurs membres de l’AOMF, sur le thème :  « Pour un traitement efficace des plaintes».

12 pays ont participé à cette formation à savoir : le Togo, la Guinée, Haïti, les Seychelles, le Bénin, le Burundi, le Niger, le Mali, la Côte d’Ivoire, l’Albanie, la France et le Maroc et les experts venaient de : la Belgique, le Bénin, le Canada, la France et le Maroc.

Les objectifs de cette session de formation furent les suivants :

  • L’échange des expériences et des bonnes pratiques sur le traitement des dossiers
  • Le renforcement de la communication entre le médiateur, l’administration d’une part et le citoyen d’autre part, afin de contribuer davantage à la moralisation du secteur public.

A ce titre 5 modules furent organisés au cours de la formation, respectivement: “modes de saisine”, “processus de traitement des plaintes”, “proximité et moyens de communication avec les usagers”, “relation des Ombudsmans et des Médiateurs avec les administrations” et enfin “les recommandations en tant que moyen d’intervention et d’influence”.

21e session de formation : « l’Article 12 : le droit d’exprimer librement son opinion », Maurice, mai 2018

L’Association des ombudsmans et Médiateurs de la Francophonie et l’Ombudsperson pour les enfants de Maurice a organisé une formation les 14-17 mai à Maurice sur l’«Article 12 : le droit d’exprimer librement son opinion».

Cette formation, réunissant une vingtaine de participants de 12 institutions de Belgique, Bénin, Côte d’Ivoire, Djibouti, France, Madagascar, Maurice, Monaco, Nouveau-Brunswick (Canada), Sénégal, Seychelles et Tunisie a permis d’aborder le rôle du droit à la participation dans la mise en œuvre des droits de l’enfant, les balises à respecter lors de la mise en place d’un projet participatif, et la manière d’écouter un.e jeune saisissant le Médiateur/Ombudsman.

Un atelier a par ailleurs été organisé avec cinq jeunes en vue de préparer un projet participatif commun pour 2019. Le guide pédagogique de l’AOMF permettant de sensibiliser les enfants à leurs droits a en outre été présenté par son auteure Vanessa Sedletzki, et une réunion du Comité sur les droits de l’enfant s’est tenue  en parallèle faisant le point sur les activités 2018.

Guide pratique AOMF “Le droit à la participation”
Consulter le rapport de la formation

20e session de formation des collaborateurs des Médiateurs membres de l’AOMF à Bruxelles, Belgique

L’Association des Ombudsmans et des Médiateurs de la Francophonie (AOMF), avec l’appui de l’Institution du Médiateur de la Wallonie et de la Fédération Wallonie-Bruxelles qui en assume la présidence, a organisé la 20e session de formation des collaborateurs des Médiateurs membres de l’AOMF.

Cette formation s’est tenue autour des thèmes : « planification stratégique, management qualité  et inscription des institutions dans le paysage administratif » les 4 et 5 décembre et  « les relations entre les citoyens/réclamants et l’institution de Médiation tout au long du processus de médiation », les 6, 7 et 8 décembre à l’auberge de jeunesse « Génération Europe » à Molenbeek (Bruxelles).

Au total, 49 Médiateurs, collaborateurs et experts appartenant aux pays suivants ont participé : Albanie, Belgique (Médiateur fédéral, Médiateur de Wallonie, Médiateur pour les pensions, Délégué général aux droits de l’enfant, Médiatrice de la Communauté germanophone, Médiateur flamand, Bureau de Normalisation), Bénin, Canada (Ombudsman de Montréal, Ombudsman du Nouveau-Brunswick, Protecteur du citoyen de Québec), Côte d’Ivoire, France, Guinée, Liban, Mali, Maroc, Maurice, Monaco, Niger, Sénégal, Suisse, Tunisie.

Une formation qui a enthousiasmé l’ensemble des participants qui sont retournés dans leurs pays respectifs avec différentes pistes d’évolution et d’amélioration du service aux citoyens.

Première conférence commune entre l’AOMF et l’APF à Tunis les 23 et 24 novembre 2017 :     « Parlementaires et médiateurs, acteurs de la bonne gouvernance »

Les membres de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie (APF) et de l’Association des Ombudsmans et Médiateurs de la Francophonie (AOMF) ont tenu leur première conférence commune les 23 et 24 novembre dernier à Tunis (Tunisie).

« Une réunion fondatrice d’un combat commun pour le droit et pour la démocratie » selon les mots de M. Toubon, Défenseur des droits de France et Secrétaire général de l’AOMF.

Les possibilités de renforcement de la coopération ont été évoquées et il a été décidé d’organiser la prochaine conférence commune en 2019. Mais d’autres initiatives viendront à  partir de 2018 afin de développer les liens entre parlementaires et médiateurs de la Francophonie en vue du renforcement de l’Etat de droit et de la démocratie dans l’espace francophone.

Consulter le rapport de la conférence

Réunion du Bureau de l’AOMF à Fredericton au Nouveau-Brunswick (Canada)

Les 4 et 5 octobre 2017, l’Association des Ombudsmans et Médiateurs de la Francophonie (AOMF) a tenu une réunion de son Bureau à Fredericton au Nouveau-Brunswick (Canada), à l’invitation de l’Ombudsman du Nouveau-Brunswick, M. Charles MURRAY.

Les membres du bureau présents ont pu faire le point de la situation sur le plan d’action de l’association (programme d’accompagnement, appel à projets, guide de déontologie, partenariats). Ils ont également analysé l’état d’avancement des différents comités (droit de l’enfant, communications et adhésions).

Enfin, ils ont engagé la réflexion et la mise en place de l’accord de coopération avec l’Association des Ombudsmans de la Méditerranée (AOM), des thématiques des sessions de formations 2018 et du calendrier des rencontres jusqu’au Congrès de l’AOMF en novembre 2018 en Belgique.

Parallèlement à la réunion du bureau, une rencontre s’est tenue entre l’AOMF et les Ombudsmans francophones du Canada autour de 3 sujets : « Minorités, droits linguistiques et droits humains : enjeux pour les Nations Unies et la Francophonie », « Priorités des institutions canadiennes et leur intégration au plan d’action de l’AOMF » et « Ombudsmans généralistes et Ombudsmans spécialisés : expériences canadiennes ».

Ces deux journées se sont clôturées par l’invitation de l’Honorable Jocelyne Roy Vienneau, Lieutenante-Gouverneure du Nouveau-Brunswick qui avait rassemblé pour l’occasion plusieurs hauts représentants des groupements, associations et instances francophones dans la Province.

Visite d’étude à Bruxelles du groupe de travail AOMF sur les enfants migrants

L’AOMF a organisé les 19-21 juin 2017 à Bruxelles, à l’invitation du Délégué général aux droits de l’enfant et avec le soutien de l’OIF, une visite d’étude de son groupe de travail sur les enfants migrants. En parallèle, le Comité AOMF sur les droits de l’enfant, présidé par Geneviève Avenard, en a profité pour se réunir.

Les collaborateurs des Médiateurs de la République du Bénin, de la Côte d’Ivoire, de Djibouti, du Sénégal ainsi que l’Ombudsman du Burundi, l’Ombudspersonne pour les enfants mauriciens et les Défenseurs des droits de France et du Nouveau-Brunswick (Canada) ont ainsi échangés pendant trois jours sur les droits des enfants en situation de migration.

Les débats ont commencé avec la présentation des films « Children on the Move » (réalisé par l’ENOC) et « Article 6 » sur les mineurs non accompagnés de Calais. Les participants ont par ailleurs pu rencontrer Margaret Tuite (Coordinatrice droits de l’enfant auprès de la Commission européenne), traiter de la question spécifique des mineurs étrangers non accompagnés grâce à l’intervention desreprésentants de Fédasil, du service des tutelles, de la Plate-forme mineurs en exil, de caritas international ainsi que d’une avocate spécialisée. La question des familles en errance, européennes et non européenne a elle aussi été abordée en présence de différentes associations.

Les membres du groupe de travail ont également visité le centre de Woluwé du Samu social (centre accueillant des familles à la rue) ainsi que le petit Château, centre d’accueil pour réfugiés et mineurs étrangers non accompagnés.

Séminaire “Vers un guide de principes déontologiques pour les Médiateurs et leurs collaborateurs”

Les 3, 4 et 5 mai 2017, l’Association des Ombudsmans et Médiateurs de la Francophonie (AOMF) a tenu, sous la présidence du Médiateur de la Wallonie et de la Fédération Wallonie-Bruxelles, M. Marc BERTRAND, une réunion de son bureau et de son conseil d’administration à Rabat, à l’invitation du Médiateur du Royaume du Maroc, M. le Bâtonnier Abdelaziz BENZAKOUR. En marge des réunions des instances de l’AOMF, s’est tenu un séminaire sous le thème “Vers un Guide de principes déontologiques pour les Médiateurs et leurs collaborateurs”.

Durant deux journées, les Médiateurs et leurs collaborateurs, issus de 22 pays différents, présents à Rabat ont pu échanger sur la question des principes déontologiques, les valeurs communes et les qualités que le Médiateur devrait revêtir.

Première formation commune de l’AOMF et de l’AOM sur le rôle des Ombudsmans dans la protection des droits des enfants migrants durant leur parcours migratoire

Les 3, 4 et 5 mai 2017, l’Association des Ombudsmans et Médiateurs de la Francophonie (AOMF) a tenu, sous la présidence du Médiateur de la Wallonie et de la Fédération Wallonie-Bruxelles, M. Marc BERTRAND, une réunion de son bureau et de son conseil d’administration à Rabat, à l’invitation du Médiateur du Royaume du Maroc, M. le Bâtonnier Abdelaziz BENZAKOUR. En marge des réunions des instances de l’AOMF, s’est tenu un séminaire sous le thème “Vers un Guide de principes déontologiques pour les Médiateurs et leurs collaborateurs”.

Durant deux journées, les Médiateurs et leurs collaborateurs, issus de 22 pays différents, présents à Rabat ont pu échanger sur la question des principes déontologiques, les valeurs communes et les qualités que le Médiateur devrait revêtir.

17e formation de l’AOMF à Rabat

L’Association des Ombudsmans et des Médiateurs de la Francophonie (AOMF), avec l’appui de l’Institution du Médiateur du Royaume du Maroc a organisé  la 17e session de formation des collaborateurs des Médiateurs membres de l’AOMF, les 17, 18 et  19 Mai 2016 à Rabat sur le thème « Objectifs et stratégies communicationnelles pour les Institutions de Médiation à l’heure du web social».

31 collaborateurs et experts  appartenant aux  pays francophones suivants ont participé : Côte d’Ivoire, Haïti, Guinée, Togo, Mauritanie, Mali, Sénégal, Faso, Bénin, Tchad, Burundi, Maroc,  Belgique ; France ; Québec et  Tunisie.

Voir le rapport de la 17e formation de l’AOMF (PDF – 249 Ko)

L’AOMF représentée par ses Président et Secrétaire général à l’AOM

Le Président de l’AOMF, Marc BERTRAND, vient de représenter l’AOMF à la neuvième réunion de l’Association des Ombudsmans de la Méditerranée (AOM) qui s’est tenue à Malte les 9 et 10 mars 2016. 

Plusieurs membres de l’AOM sont également membres de l’AOMF, ce qui contribue à renforcer la bonne entente et la coopération entre les deux Associations.

Le Défenseur des Droits, Monsieur Jacques TOUBON, Secrétaire général de l’AOMF était également présent, assurant les mêmes fonctions au sein de l’AOM.

Les débats ont porté sur les thèmes suivants :
– La double fonction de l’Ombudsman : défendre le citoyen et promouvoir le droit à une bonne administration
– Renforcer l’institution de l’Ombudsman à travers la coopération internationale, les opportunités de formation et les études universitaires sur la bonne gouvernance
– Le rôle de l’Ombudsman dans la protection des droits de l’homme en période de crise économique et politique, de terrorisme et de migration.
A noter qu’un débat intense s’est tenu sur cette dernière question relative au rôle des Ombudsmans dans la grave crise humanitaire liée à la migration, que traversent  l’Europe et la Région Méditerranée.Une Déclaration sur les migrations a été adoptée par l’assemblée générale de l’AOM.

Marc Bertrand a ainsi eu l’occasion de partager son expérience en matière de coopération en tant que Médiateur en Belgique notamment dans le cadre du Réseau des Médiateurs de la Grande Région et du Réseau des Médiateurs du Benelux, et en tant que Président de l’AOMF en parcourant les activités développées par l’AOMF au bénéfice de ses membres. Il a également insisté sur la formation des cadres des institutions au travers du Centre de formation à Rabat avec le soutien de l’Institution du Médiateur du Royaume du Ma