L’AOMF – Mot du Président

Bienvenue sur le site des Ombudsmans et Médiateurs de la Francophonie

Promouvoir et renforcer le rôle des grands acteurs de démocratie que sont les ombudsmans et les médiateurs

Démocratie, État de droit, paix sociale, transparence des pouvoirs publics : voilà des concepts qui coexistent dans les pays qui ont la chance de compter sur des fondements porteurs d’humanité et d’espoir. En tant que médiateurs et ombudsmans, nous avons la mission de promouvoir ces principes à travers notre travail, nos enquêtes, nos prises de parole et nos recommandations.

En soutien à ce mandat, l’Association des Ombudsmans et Médiateurs de la Francophonie (AOMF) offre un espace international de partage d’information, d’expertises et d’efforts pour renforcer l’action de ses membres dédiés à la reconnaissance des droits des citoyens et des citoyennes dans leurs relations avec les services publics.

J’ai l’honneur d’être président de l’AOMF et le plaisir de vous adresser ces quelques mots.

Depuis plus de 20 ans, notre association exerce une mission tout aussi exigeante qu’essentielle, tant par l’intervention concertée de ses membres qu’au contact, à l’échelle internationale, d’institutions et d’organisations vouées à la défense de la saine gouvernance et des droits de la personne. C’est ainsi qu’entre autres réalisations, nous appuyons ensemble les institutions démocratiques récentes ou fragiles pour qu’elles soient en mesure d’insuffler chez elles une culture de la médiation et de l’intégrité du secteur public.

L’AOMF compte près d’une cinquantaine de membres et est présente en Afrique, en Europe, en Amérique, dans les Antilles et dans la région de l’Océan Indien. Selon moi, son mandat est l’un des plus nécessaires et des plus stimulants sur le plan de la solidarité entre les pays, de la bienveillance à l’intérieur des communautés et du respect des personnes, prioritairement des plus vulnérables.

Par ailleurs, en ce moment, tout ceci s’ajuste à l’assaut d’un nouvel adversaire : la pandémie de la COVID-19 fait peser sur les nations son poids d’inquiétudes, de contraintes et de drames. Ce contexte exceptionnel inflige de durs coups aux services publics parmi nos partenaires de l’AOMF et partout dans le monde. La voix des exclus et des démunis a plus que jamais besoin des organisations comme les nôtres pour mettre à l’avant-plan les valeurs de justice et d’équité dans l’accès aux programmes publics.

Dans ces circonstances bien particulières, je ne puis qu’affirmer ma confiance en notre association et en notre volonté de porter toujours plus loin le message rassembleur des ombudsmans et des médiateurs.

Marc-André Dowd, protecteur du citoyen du Québec, président de l’AOMF

Biographie  Président Marc-André Dowd