La coopération facilite la reconnaisance des diplômes d’étudiants étrangers

Pays : BURKINA FASO
Institution : Le Médiateur du Faso
Domaine d’intervention : Education

Explication du problème

Les étudiants burkinabè ayant obtenu leurs diplômes de BEPC et de Baccalauréat en Côte d’Ivoire ont saisi le Médiateur du Faso en juillet 2011 afin qu’il les aide à disposer des autorités ivoiriennes, la signature de leurs diplômes définitifs de BEPC et de Baccalauréat.

Disposant d’attestations provisoires, la plupart ne pouvaient se présenter à des concours ou examens sans une autorisation spéciale. Toutefois, cette alternative ne saurait perdurer, et disposer du diplôme définitif était devenu obligatoire pour se présenter aux examens et concours l’exception ne pouvant constituer la règle.

Intervention

Leur demande ayant été jugée légitime, en vertu du principe de coopération entre institution de médiation au sein de l’Association des Médiateurs des Pays Membres de l’UEMOA (AMP-UEMOA), le Médiateur du Faso a transmis leur réclamation au Médiateur de la République de Côte d’Ivoire par l’intermédiaire du ministère des Affaires étrangères pour dispositions à prendre.

C’est ainsi que l’institution sœur qui a soumis le dossier aux autorités administratives ivoiriennes, a mandaté l’un de ses agents pour le suivi du dossier.

Résultats et suivi

Toutes ces démarches ont eu l’avantage d’accélérer le traitement du dossier et d’aboutir à la signature de mille vingt-trois (1023) diplômes que les bénéficiaires devaient retirer en Côte d’Ivoire moyennant la somme de cinq cent francs. Mais, le Ministre des Enseignements Secondaires et Supérieur, lors d’un passage à Abidjan, ramena les diplômes signés avec la possibilité pour les élèves et étudiants burkinabè de les retirer à l’office du Bac pour le diplôme de Baccalauréat et à l’Office Central des examens et concours du secondaires (OCECOS) pour le BEPC.