Concilier la nuisance sonore matinale des camions de collecte d’ordure avec l’objectif de ne pas déranger la circulation

Pays :
Institution :
Domaine d’intervention : Urbanisme, aménagement du territoire et environnement

Explication du problème

Une parisienne constate que sa rue est nettoyée tous les matins vers 6h15 par un véhicule de la DPE assez bruyant (107 décibels selon ses mesures) et alerte la Médiatrice sur les nuisances sonores provoquées.

Intervention

La Médiatrice précise à cette personne que l’entretien de la voirie parisienne est soumis à des impératifs de sécurité, de circulation et de priorité.

Résultats et suivi

De ce fait, les opérations de nettoyage ne doivent pas gêner la circulation des piétons aux heures de grande fréquentation. C’est pourquoi, elles doivent être achevées avant 8h aux abords des établissements scolaires. Le passage des engins dans les rues ne peut donc pas être décalé pour cette raison. La DPE reconnaît toutefois que le respect de cette obligation est source de gênes pour les riverains car à l’heure où les véhicules commencent leur rotation, le bruit ambiant est relativement faible, ce qui accentue la nuisance produite par leur passage.

Aussi, pour limiter les nuisances sonores subies par les riverains, la DPE s’efforce de varier les itinéraires à chaque opération et privilégie le choix d’un matériel moins bruyant à chaque renouvellement de son matériel.