Une formatrice agit de manière discriminatoire envers des étudiantes d’origine africaine

Pays : FRANCE
Institution : Défenseur des droits
Domaine d’intervention : Lutte contre les discriminations

> Retour à la liste

Explication du problème

Le délégué est saisi d’une situation qui concernait quatre jeunes femmes reçues individuellement et inscrites dans un centre de formation en vue d’obtenir un diplôme d’état d’auxiliaire de vie sociale. Ces jeunes femmes étaient les seules personnes d’origine africaine et très tôt après le début de la formation elles ont subi un harcèlement discriminatoire de la part de leur formatrice qui leur interdisait toute question ou prise de parole contrairement aux autres élèves de type européen, allant même jusqu’à leur refuser la consultation de leur livret de notation.

Intervention

Suite à un contact avec la directrice d’Ile de France de la structure de formation, une réunion s’est tenue notamment avec les quatre réclamantes et la directrice du centre concerné. Il s’est avéré que le comportement de la formatrice mise en cause semblait être connu.

Résultats et suivi

La directrice régionale et celle du centre en cause se sont engagées à suivre personnellement la formation des quatre jeunes femmes. Le licenciement de la formatrice mise en cause a été évoqué.

Les autres cas d’école

ALBANIE
BELGIQUE
BENIN

Médiateur de la République du Bénin

BULGARIE
BURKINA FASO
CANADA

Défenseur des enfants et de la jeunesse du Nouveau-Brunswick

COTE D’IVOIRE
DJIBOUTI
ESPAGNE
FRANCE
GUINEE

Médiateur de la République de Guinée

HAITI

Protecteur du citoyen et de la citoyenne

ITALIE
LUXEMBOURG
MACEDOINE
MADAGASCAR
MALI
MAROC
MAURICE
MOLDAVIE
MONACO

Haut Commissariat à la Protection des Droits, des Libertés et à la Médiation

NIGER
ROUMANIE
SENEGAL
TCHAD

Médiateur de la République du Tchad

TUNISIE

Médiateur administratif de la République tunisienne

Actualités :