Un enfant ayant doublé son année préscolaire est privé de services d’orthophonie

Pays : CANADA
Institution : Protecteur du citoyen du Québec
Domaine d’intervention : Accès à la santé

> Retour à la liste

Explication du problème

Une mère se plaint au Protecteur du citoyen du Québec que le centre de réadaptation de sa région a mis fin aux services d’orthophonie de son fils, qui vient de doubler son année préscolaire.

Intervention

  • Le centre de réadaptation allègue qu’il n’est pas en mesure de poursuivre ses services d’orthophonie avec l’enfant, car celui-ci a déjà reçu la totalité du nombre de séances prévues pour les jeunes de niveau préscolaire.
  • La mère ne peut pas se tourner vers l’école, puisque cette dernière est responsable de fournir les services d’orthophonie à partir seulement de la première année du primaire.
  • L’enfant se trouve donc privé de services pour toute une année, alors que ses difficultés de langage sont toujours présentes et font obstacle à sa réussite scolaire.
  • Tant l’école que le centre de réadaptation considèrent que l’enfant a toujours besoin d’aide en orthophonie.

Résultats et suivi

Sous la recommandation du Protecteur du citoyen du Québec, le centre de réadaptation a  accepté de poursuivre ses séances d’orthophonie avec l’enfant jusqu’à ce que l’école prenne la relève, et ce, dans le but d’éviter une interruption de services.

Les autres cas d’école

ALBANIE
BELGIQUE
BENIN

Médiateur de la République du Bénin

BULGARIE
BURKINA FASO
CANADA

Défenseur des enfants et de la jeunesse du Nouveau-Brunswick

COTE D’IVOIRE
DJIBOUTI
ESPAGNE
FRANCE
GUINEE

Médiateur de la République de Guinée

HAITI

Protecteur du citoyen et de la citoyenne

ITALIE
LUXEMBOURG
MACEDOINE
MADAGASCAR
MALI
MAROC
MAURICE
MOLDAVIE
MONACO

Haut Commissariat à la Protection des Droits, des Libertés et à la Médiation

NIGER
ROUMANIE
SENEGAL
TCHAD

Médiateur de la République du Tchad

TUNISIE

Médiateur administratif de la République tunisienne

Actualités :