Le message de Mme Anahit Manasyan à l’occasion de la Journée internationale pour le soutien aux victimes de la torture

– Défenseur des droits de l’Homme de la République d’Arménie –

Message du Défenseur des droits de l’homme, Mme Anahit Manasyan, à l’occasion de la Journée internationale pour le soutien aux victimes de la torture.

« Le 26 juin marque la Journée internationale pour le soutien aux victimes de la torture déclarée par les Nations Unies.

En tant que mécanisme national de prévention, les activités du Défenseur des droits de l’homme visent à prévenir la torture et d’autres formes de mauvais traitements dans notre pays.

Dans ses rapports annuels et ad hoc, le Défenseur a toujours souligné l’absence d’indemnisation et d’autres mécanismes de soutien pour les dommages immatériels causés par les mauvais traitements. Il s’agit d’une question prioritaire qui devrait être traitée de manière appropriée par l’État.

Il est également très important de fournir des services psychologiques, médicaux et de réadaptation sociale aux survivants de la torture et aux membres de leur famille.

Le Bureau du Défenseur continue de recevoir des plaintes et des appels alarmants concernant des cas présumés de torture dans les établissements pénitentiaires, la police et les organes d’enquête.

Cette situation est très préoccupante. L’État devrait prendre des mesures claires pour prévenir les cas de torture. En outre, il est nécessaire de répondre à ces cas rapidement et de manière adéquate, afin de garantir une enquête efficace et de traduire les coupables en justice. À cet égard, notre État connaît divers problèmes qui doivent être résolus le plus rapidement possible.

Je suis certain que nous devrions unir nos efforts dans notre travail quotidien pour créer un tel environnement en Arménie où la torture et les autres formes de mauvais traitements seront exclues.

Je voudrais faire une référence spéciale à la politique adoptée par les autorités azerbaïdjanaises, y compris la torture et le traitement inhumain des prisonniers de guerre arméniens et des captifs civils détenus en Azerbaïdjan. Cette situation est inacceptable du point de vue de toutes les valeurs adoptées par le monde civilisé moderne, et devrait être traitée de manière appropriée par la communauté internationale ».

Site internet du Défenseur des droits d’Arménie
2024-07-01T10:13:11+02:00
Aller en haut