5- La Défenseure des droits de l’homme de la République d’Arménie a participé au panel de discussion de la conférence « Renforcer la protection et l’intégration des réfugiés en Arménie : défis, stratégies et coopération »

– Défenseur des droits de l’Homme de la République d’Arménie –

Les problèmes liés aux droits des demandeurs d’asile sont nombreux, il n’y a pas de solutions systémiques et ces problèmes ne reçoivent souvent pas l’attention nécessaire. Le 17 juin, la Défenseure, Mme Anahit Manasyan, a participé à la table ronde de la conférence  » Renforcer la protection et l’intégration des réfugiés en Arménie : Défis, stratégies et coopération « .

Insistant sur la protection adéquate des droits des demandeurs d’asile et des réfugiés, Mme Manasyan a souligné qu’elle effectuait régulièrement des visites personnelles et qu’elle prenait connaissance des nombreux problèmes existants.

« Je dois constater que, pour diverses raisons, il existe de nombreux problèmes liés aux droits des demandeurs d’asile en République d’Arménie, qu’il n’y a pas de solutions systémiques et que ces problèmes ne reçoivent souvent pas l’attention nécessaire. Il y a des problèmes liés à la fourniture de traductions, aux conditions d’hébergement insuffisantes, etc » a mis en avant la Défenseure.

Dans ce contexte, Mme Manasyan a évoqué les questions d’hébergement et d’accessibilité pour les personnes handicapées, ainsi que les questions liées à la protection des droits de l’enfant.

Dans le cadre de la discussion, le Défenseur s’est référé spécifiquement à la question de la protection des droits des personnes déplacées de force du Haut-Karabakh. Mme Manasyan a souligné qu’en dépit des activités menées par l’État dans ce sens, il est important d’avoir le soutien d’experts appropriés dans l’élaboration des programmes. Il est également essentiel d’impliquer les personnes déplacées de force dans le processus de discussion et de veiller à ce qu’elles soient entendues.

L’objectif de la réunion était de discuter du cadre législatif et de la politique de protection des réfugiés en Arménie, des défis à relever dans ce domaine, des problèmes liés à l’intégration des réfugiés et de promouvoir la coopération entre les parties prenantes.

La table ronde, à laquelle ont participé M. Maxim Longangue, Chef du Bureau du Conseil de l’Europe à Erevan, Lilit Danegyan, Chef adjoint du Département des programmes de coopération du Bureau, des représentants des organismes publics compétents, ainsi que de la société civile, a été organisée par le Département des programmes de coopération du Conseil de l’Europe dans le cadre du programme « Renforcer la protection et l’intégration des réfugiés en Arménie : Défis, stratégies et coopération ».

Site internet du Défenseur des droits d’Arménie
2024-06-26T09:53:15+02:00
Aller en haut