Le processus de mise en œuvre du sceau de l’égalité des sexes pour les institutions publiques a été officiellement lancé au bureau du défenseur, au médiateur, à la commission de l’égalité des chances et à la commission des droits humains

– Défenseur des droits de l’Homme de la République d’Arménie –

Le processus de mise en œuvre du sceau de l’égalité des sexes pour les institutions publiques a été officiellement lancé au bureau du défenseur, au médiateur, à la commission de l’égalité des chances et à la commission des droits humains (09.04.2024)

Le 9 avril, le Bureau du Défenseur des droits de l’Homme a officiellement lancé le processus de mise en œuvre du Sceau de l’égalité de genre (GES) pour les institutions publiques.

Le processus de mise en œuvre du Sceau de l’égalité de genre (GES) est lancé officiellement pour la première fois en République d’Arménie, et le Bureau du Défenseur des droits de l’homme est la première institution nationale de défense des droits de l’Homme qui passera l’évaluation pour l’introduction du sceau.

Le message écrit du Premier ministre Nikol Pashinyan a été présenté lors de l’inauguration officielle. Anahit Manasyan, défenseur des droits de l’Homme en Arménie, Natia Natsvlishvili, représentante résidente du PNUD en Arménie, et John Gallagher, ambassadeur du Royaume-Uni en Arménie, ont prononcé les discours d’ouverture.

Le Sceau de l’égalité des sexes est une méthodologie spécialement élaborée qui vise à aider les organismes gouvernementaux à inscrire les dispositions relatives à l’égalité des sexes des Objectifs de développement durable 5 (ODD 5) des Nations unies pour 2030 dans les actes juridiques nationaux en adoptant des approches sensibles au genre lors de la mise en œuvre des mandats. L’objectif principal de tout cela est de promouvoir l’égalité des femmes et des hommes à travers l’amélioration du système étatique.

Le défenseur des droits de l’Homme Anahit Manasyan a particulièrement insisté sur le fait que sans ces approches, il est impossible d’avoir un environnement uni et tolérant.

« La garantie de l’égalité est l’une des principales orientations de notre travail. Nos activités visant à garantir et à promouvoir l’égalité entre les femmes et les Hommes, y compris la sensibilisation du public à l’égalité des femmes et des hommes et l’amélioration de la législation dans ce domaine, sont de nature permanente. Dans le cadre du rapport annuel du Défenseur des droits de l’Homme, une grande partie de l’espace a été consacrée aux questions liées à la garantie de l’égalité et à l’interdiction de la discrimination », a déclaré Anahit Manasyan dans son discours d’ouverture.

La protection des droits des femmes et l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes sont des orientations importantes du travail du Défenseur des droits de l’Homme. Dans ce domaine, l’activité du Défenseur s’exerce à la fois en rétablissant les droits violés des femmes dans des cas individuels ou en prévenant les violations éventuelles, ainsi qu’en éliminant les raisons qui violent les droits des femmes au niveau systémique. De ce point de vue, le Conseil public des droits de la femme, adjoint au Défenseur, joue un rôle très important.

Anahit Manasyan a exprimé l’espoir que le Bureau du Défenseur des droits de l’Homme serve d’exemple positif pour le renforcement du travail effectué dans le sens de l’égalité des sexes et du développement des capacités des femmes dans d’autres institutions publiques, en particulier dans la mise en œuvre du processus de la SES et la mise en œuvre des réformes institutionnelles.

Des hauts fonctionnaires du pouvoir exécutif, du Conseil judiciaire suprême, des représentants des organes de l’autonomie locale, des diplomates accrédités en République tchèque, des représentants d’organisations internationales et d’organisations non gouvernementales ont participé à l’événement.

Le Sceau de l’égalité des sexes est financé par la Fondation pour la bonne gouvernance du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande du Nord dans le cadre du programme du PNUD « Les femmes en politique, dans l’administration publique et dans la société civile ».

Site internet du Défenseur des droits d’Arménie
2024-04-16T10:07:52+02:00
Aller en haut