Le médiateur ouvre une enquête sur la mort d’un enfant

– Ombudsman du Kosovo –

Pristina, le 21 février 2024 – Le Médiateur a suivi avec inquiétude les nouvelles rapportées par les médias concernant la mort d’un enfant de quatre ans originaire de Gjakova.

Le droit à la vie est un droit universel pour tous les êtres humains et, en tant que tel, il est protégé par la Constitution et la Convention relative aux droits de l’enfant. Les autres droits de l’homme n’existent que si le droit à la vie existe.

Protéger la vie de l’enfant est une des obligations principales de toute personne, institution ou autre organisme. Compte tenu du caractère sensible de l’affaire, le Médiateur invite les institutions à prendre les mesures nécessaires dans les plus brefs délais, conformément à la législation en vigueur.

Dans ce cas, le médiateur, conformément au rôle constitutionnel et aux pouvoirs et responsabilités définis par la loi sur le médiateur, mènera des enquêtes sur cette affaire et la suivra de près et de manière continue afin de s’assurer que toutes les institutions responsables prennent les mesures définies par la loi.

Site internet de l’Ombudsman du Kosovo
2024-02-23T10:41:29+01:00
Aller en haut