Message de l’Ombudsman à l’occasion de la campagne des 16 jours d’activisme 2023

– Ombudsman des Seychelles –

La violence et le harcèlement à l’égard des femmes sont bien connus aux Seychelles. Ils prennent toutes les formes, des mots et gestes inacceptables aux pratiques et comportements nuisibles qui causent des dommages physiques, psychologiques, sexuels et économiques à leurs victimes. Ils se développent dans l’intimité de nos foyers, et s’infiltrent même sur notre lieu de travail.

Alors que nous entamons cette année les 16 jours d’activisme contre la violence à caractère sexiste, réfléchissons à la manière dont le manque de respect envers les autres est au cœur de toutes les violences et agressions. Identifions ce que nous pouvons faire, individuellement et collectivement, pour montrer et mériter le respect dans nos vies et contribuer à mettre fin à la violence sexiste à la maison, à l’école, au travail et dans notre vie quotidienne.

Le respect concerne tout le monde. Il commence par chacun d’entre nous. Il crée un espace dans lequel nos mères, nos sœurs, nos filles, toutes les femmes, peuvent vivre et travailler dans des conditions où elles sont en sécurité et, surtout, respectées.

Pour créer cet espace, il ne suffit pas toujours d’adopter des lois, des réglementations et des directives antidiscriminatoires. Aux Seychelles, nous disposons déjà d’un droit du travail solide qui « protège » les femmes au travail. L’article 16 de la Charte seychelloise des droits de l’homme et des libertés fondamentales garantit à toute personne, homme ou femme, le droit d’être traitée avec « une dignité digne de l’être humain et de ne pas être soumise à ……. un traitement dégradant… ».

[…]  Lire la suite : Message de l’Ombudsman à l’occasion de la campagne des 16 jours d’activisme 2023

07/12/2023 Traduction non officielle

Site internet de l’Ombudsman des Seychelles
2023-12-07T11:28:02+01:00
Aller en haut