Abus financier envers un aîné : comment dénoncer

– Protecteur du citoyen –

Abus financier, maltraitance financière ou matérielle, exploitation économique… toutes ces expressions renvoient à une même réalité.

On parle d’abus financier lorsqu’une personne de confiance tire un avantage économique d’une autre personne, à ses dépens.

Les aînés plus à risque

Tout le monde peut être victime de maltraitance financière, mais les personnes vulnérables, dont les personnes aînées, sont les plus touchées. Cela peut s’expliquer par :

Reconnaître un abus financier

L’abus financier peut prendre différentes formes, notamment :

Plusieurs formes d’abus financier constituent des crimes, mais peu d’entre eux sont dénoncés.

Un phénomène silencieux

La plupart du temps, la personne qui commet l’abus est bien connue de sa victime. Il peut s’agir d’un membre de la famille, d’une connaissance, d’un conjoint ou d’un ex-conjoint.

Plusieurs aînés victimes n’osent pas se plaindre, craignant les conséquences possibles : abandon, négligence, menaces ou représailles. De plus, les personnes vulnérables ne sont souvent pas en mesure de porter plainte elles-mêmes. Elles peuvent aussi ne pas être conscientes de l’exploitation qu’elles subissent. L’abus peut alors passer inaperçu aux yeux de l’entourage.

Site internet du Protecteur du citoyen
2023-06-19T15:58:22+02:00
Aller en haut