« La discrimination scolaire est une violation du droit à l’éducation et il est essentiel d’allouer des ressources pour y remédier »

– Le Síndic – Défenseur des personnes –

La Síndica est intervenue au Parlement basque pour expliquer le modèle de lutte contre la discrimination scolaire en Catalogne.

Le Parlement basque travaille sur une nouvelle loi sur l’éducation dont l’un des objectifs est de lutter contre ce phénomène.

Aujourd’hui, la Síndica de Greuges, Esther Giménez-Salinas, est intervenue devant la Commission de l’éducation du Parlement basque pour expliquer le Pacte contre la discrimination scolaire promu par l’institution du Síndic et en vigueur en Catalogne depuis mars 2019.

Cette comparution a lieu dans le cadre de l’élaboration d’une nouvelle loi basque sur l’éducation qui comprend 43 mesures : treize d’entre elles sont destinées à lutter contre la discrimination scolaire et l’une d’entre elles inclut la volonté de signer un pacte contre la ségrégation scolaire, sur le modèle de la Catalogne.

Le Pacte contre la discrimination scolaire a été promu pendant le mandat de l’ancien Síndic, Rafael Ribó, qui s’est également présenté devant la Commission pour expliquer le processus qui a conduit à l’accord et les principaux engagements pris.

Mme Giménez-Salinas a commencé par faire une radiographie du système éducatif catalan, en le comparant au système basque, et a expliqué les causes de la discrimination scolaire. La Catalogne compte 1,4 million d’élèves inscrits en maternelle, primaire, ESO, baccalauréat et formation professionnelle, et ce chiffre a considérablement augmenté depuis 2000 (plus de 400 000 élèves). Cette augmentation s’explique principalement par le facteur migratoire : au cours de la période 2000-2010, le pourcentage d’élèves étrangers est passé de 2,5 % à 15 %.

Ces élèves ont été inscrits dans les écoles ayant le plus grand nombre de places vacantes, qui étaient les moins demandées par les familles autochtones, avec une absence totale d’action de la part des administrations dans la gestion du processus d’admission des élèves et sans profiter d’aucun des instruments disponibles pour lutter contre ces pratiques.

Un autre élément à l’origine de la discrimination scolaire que le Médiateur a voulu mettre en évidence est le racisme structurel qui prévaut dans notre société pour diverses raisons (historiques, démographiques, religieuses, socio-économiques, culturelles, entre autres). Dans ce sens, Mme Giménez-Salinas a affirmé qu’il n’existe actuellement aucun bon modèle d’accueil de la population immigrée et que le Pays basque a une excellente opportunité de créer un modèle d’intégration qui parvienne à garantir l’équité et la cohésion sociale afin de renforcer l’ascenseur social.

Lire la suite de l’article au lien suivant: « La discrimination scolaire est une violation du droit à l’éducation et il est essentiel d’allouer des ressources pour y remédier »

Traduction non officielle 03/04/2023 Lien vers l’article originel

Site internet du Le Síndic – Défenseur des personnes
2023-04-03T22:18:22+02:00
Aller en haut