Le Síndic de Greuges franchit une nouvelle étape dans la défense des enfants

– Le Síndic – Défenseur des personnes –

La Síndica signe un accord de collaboration avec le « Casal dels Infants » dans le but de renforcer la défense des droits des enfants et des adolescents.

L’institution travaille dans le but de renforcer les relations avec les entités sociales.

La Síndica, Esther Giménez-Salinas, a signé un accord de collaboration avec la directrice générale du Casal dels Infants, Rosa Balaguer, dans le but de renforcer la défense des droits de l’enfant en Catalogne.

Le Casal dels Infants est une organisation à but non lucratif qui défend les droits des enfants les plus vulnérables dans différents quartiers et municipalités de Catalogne par le biais de services sociaux et éducatifs, dans le but d’améliorer leur réalité et leurs perspectives d’avenir.

L’accord stipule que les deux institutions s’engagent à travailler ensemble pour apporter une meilleure réponse à la violation des droits des enfants et des adolescents en Catalogne. En ce sens, le Casal dels Infants enverra tous les six mois à l’institution un rapport sur les violations des droits qu’il a détectées au cours de cette période.

Cette collaboration vise également à améliorer le cadre réglementaire sur des questions clés qui présentent un risque pour la garantie des droits de l’enfant.

En outre, l’accord inclut l’objectif d’accorder une attention particulière au groupe des mineurs et des jeunes liés aux processus migratoires afin de garantir la défense de leurs droits. Dans ce sens, la directrice du Casal dels Infants au Maroc, Claire Trichot, a également assisté à la signature du document et a expliqué comment ils travaillent dans les quartiers les plus défavorisés de Tanger et de Casablanca, dans le but d’améliorer les opportunités pour les enfants et les jeunes, mais aussi pour les familles et les femmes.

Enfin, les deux parties s’engagent à unir leurs forces afin de construire une stratégie commune pour pouvoir participer aux mécanismes de suivi des conventions des droits de l’homme des Nations Unies.

Cet accord s’inscrit dans la volonté exprimée par le nouveau Médiateur de rapprocher l’institution de tous les citoyens, mais surtout des plus vulnérables, et de travailler avec les entités sociales qui sont en première ligne et qui ont donc une connaissance directe de la réalité et des besoins des citoyens.

Traduction non officielle 27/03/2023 Lien vers l’article originel

Site internet du Síndic – Défenseur des personnes
2023-03-27T14:21:26+02:00
Aller en haut