Première réunion entre le Médiatrice de Greuges et la commissaire européenne aux droits de l’homme

– Le Síndic – Défenseur des personnes  –

La commissaire Djuna Mijatovic a déclaré : « Lorsque nous parlons des droits de l’homme, nous parlons le même langage ».

La Médiatrice de Greuges, Esther Giménez-Salinas, a voyagé à Bruxelles et à Strasbourg pour rencontrer différentes autorités européennes qui travaillent pour protéger les droits et les garanties des citoyens.

Elle s’est réunie à Strasbourg avec Dunja Mijatovic, commissaire européenne aux droits de l’homme, pour discuter du rôle des médiateurs européens dans des moments difficiles comme aujourd’hui, dans un contexte de crise sociale, énergétique et économique.

En février 2022, la Commissaire a appelé à la réforme de la loi sur la sécurité des citoyens pour la mettre en conformité avec les normes européennes et internationales en matière de droits de l’homme. En ce qui concerne l’affaire Pegasus, elle a appelé les États membres du Conseil de l’Europe à imposer un moratoire strict sur l’exportation, la vente, le transfert et l’utilisation de logiciels espions, et à établir un cadre législatif précis et compatible avec les droits de l’homme pour l’utilisation des technologies de surveillance modernes.

Elle a également fait part à plusieurs reprises de ses préoccupations concernant les graves violations des droits de l’homme commises à l’encontre des réfugiés, des demandeurs d’asile et des migrants, qui, selon elle, sont devenues une caractéristique permanente des pratiques de contrôle des migrations à de nombreuses frontières de l’Europe.

En même temps, la Médiatrice a également tenu une réunion avec la Secrétaire Générale de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe, Despina Chatzivassiliou-Tsovilis, la première femme à occuper ce poste dans les 73 ans d’histoire de l’institution.

À Strasbourg, Mme Giménez-Salinas a également rencontré l’ambassadeur permanent de l’Espagne auprès du Conseil de l’Europe, Manuel Montobbio, pour discuter de l’approche de la Commission de Venise face aux défis de l’État de droit, de la démocratie et de la mondialisation.

Lors de son séjour à Bruxelles, le 15 février, la Médiatrice a rencontré Marc Bertrand, Ombudsman de Wallonie et Vice-président de l’Association des Ombudsmans et Médiateurs de la Francophonie (AOMF), dans le but d’esquisser des stratégies de collaboration entre les deux institutions pour garantir les droits fondamentaux des citoyens.

La mission principale de l’AOMF est de promouvoir le rôle des ombudsmans dans les pays francophones et d’encourager le développement et la consolidation des institutions de médiation indépendantes. Au cours de la réunion, il a été convenu de continuer à collaborer à l’échange d’expériences pour améliorer la garantie des droits des personnes.

Traduction non officielle 21/02/2023 Lien vers l’article originel

Site internet du Síndic – Défenseur des personnes
2023-02-21T12:04:30+01:00
Aller en haut