L’Ombudsperson a discuté des droits de l’enfant lors d’une table ronde à Pristina

– Ombudsman du Kosovo  –

Pristina, 8 février 2023 – L’Ombudspeson, M. Naim Qelaj, a participé à une table ronde sur le thème « Loi pour la protection des enfants – progrès dans sa mise en œuvre », organisée par la coalition des ONG pour la protection des enfants au Kosovo, KOMF.

M. Qelaj a souligné que la loi en question oblige le gouvernement, la Commission indépendante des médias et le Conseil judiciaire à publier 18 règlements en fonction de leurs domaines de compétence, un an après l’entrée en vigueur de la loi.

« D’après les données que nous avons fournies, à ce jour, seuls six d’entre eux ont été rédigés et approuvés, malgré le fait que la société civile et moi-même, en tant que médiateur, ayons réagi à temps », a déclaré M. Qelaj.

Le médiateur a déclaré qu’en 2022, 86 plaintes liées aux droits de l’enfant ont été reçues, telles que le droit à l’éducation, les droits de l’enfant dans les procédures judiciaires, la violence et la sécurité dans les écoles, les enfants handicapés, la protection sociale et sanitaire des enfants.

« La violence continue d’être une préoccupation pour nous, qui continue d’être présente dans la vie des enfants, comme cela a été affirmé à plusieurs reprises lors des discussions avec les élèves, comme l’utilisation des châtiments corporels par les enseignants comme moyen de discipline, et les brimades entre enfants ont été soulevées comme des préoccupations, parmi les pairs », a déclaré le médiateur.

Il a également souligné que les enfants handicapés rencontrent toujours de sérieuses difficultés et font face à des obstacles pour la pleine jouissance des droits définis par la loi.

M. Qelaj a souligné qu’en ce qui concerne la protection sociale et sanitaire des enfants, l’Assemblée du Kosovo n’a pas encore approuvé la loi sur les services sociaux et la loi sur les finances des gouvernements locaux, malgré les recommandations du Médiateur dans les trois derniers rapports annuels.

« L’approbation de ces lois est très importante pour le bien-être des enfants, en particulier la loi sur les services sociaux et familiaux, par laquelle le mandat, le rôle, les pouvoirs, les responsabilités et la structure des centres de travail social seraient entièrement réglementés », a déclaré M. Qelaj.

D’autre part, KOMF a souligné qu’au cours des quatre derniers mois de 2022, elle a organisé des ateliers avec plus de 400 professionnels au niveau central et municipal, concernant l’application de la loi sur la protection de l’enfance, dans le but de les mobiliser et de leur donner les moyens de fournir des services de qualité aux enfants.

Traduction non officielle 13/02/2023 Lien vers l’article originel

Site internet de l’Ombudsman du Kosovo
2023-02-13T13:05:20+01:00
Aller en haut