Résident accueillis en EHPAD : les 5 points d’alerte de la Défenseure des droits

– Défenseur des droits –

La Défenseure des droits, Claire Hédon, rend public ce jour, un suivi des recommandations de son rapport « Les droits fondamentaux des personnes âgées accueillies en EHPAD », publié en mai 2021. Dix-huit mois plus tard, le bilan reste extrêmement préoccupant et les inquiétudes de la Défenseure des droits demeurent.

Alors même que les autorités publiques semblent avoir été sensibles aux constats et aux recommandations de la Défenseure des droits et s’être engagées à prendre des mesures, l’institution a reçu, depuis mai 2021, des réclamations confirmant le caractère systémique du problème de maltraitance envers les résidents au sein des EHPAD.

A ce jour, la réponse des pouvoirs publics n’est toujours pas à la hauteur des atteintes aux droits dénoncéesLa Défenseure des droits tient cependant à saluer les initiatives qui se concrétisent au sein des régions et des départements.

Pour la Défenseure des droits, 5 actions capitales restent à mener, dans les plus brefs délais.

L’urgence d’un ratio minimal d’encadrement

Le droit à l’accompagnement individualisé et adapté est compromis par le manque de moyens humains et financiers des établissements. La Défenseure des droits recommande de fixer un ratio minimal de personnes travaillant en EHPAD avec un objectif de norme d’encadrement de 8 équivalents temps plein (soignants/animateurs) pour 10 résidents (comme cela se pratique dans certains länder en Allemagne, sachant qu’il y 10 ETP pour 10 résidents dans les pays du Nord) qui permettrait une amélioration de la prise en charge des résidents mais aussi des conditions de travail des professionnels, en redonnant de l’attractivité à ces métiers.

[...] Lire la suite de l'article au lien suivant Résidents accueillis en EHPAD : les 5 points d’alerte de la Défenseure des droits

16/01/2023

Site internet du Défenseur des droits
2023-01-16T15:40:56+01:00
Aller en haut