« Je souhaite que l’institution soit un outil de transformation de l’administration »

– Le Síndic – Défenseur des personnes –

La Médiatrice se présente devant le Parlement pour expliquer les priorités de son mandat

L’institution mettra l’accent sur les politiques sociales, compte tenu du contexte économique et social que traverse le pays.

Elle veillera à ce que toutes les administrations utilisent un langage plus clair et plus compréhensible pour les citoyens.

Les plaintes reçues seront traitées sur la base d’un accord avec les administrations, et non d’une imposition.

Aujourd’hui, lundi 19 décembre, la Médiatrice de Greuges, Esther Giménez-Salinas, a comparu devant le Parlement catalan pour expliquer à la Commission du Síndic les grandes lignes et les priorités du mandat de l’institution dont elle a la charge.

La Médiatrice a commencé son discours en expliquant que les priorités de l’institution sont nécessairement marquées par la situation économique et sociale actuelle, dérivée de la pandémie, et par la situation de guerre en Europe. Elle a également souligné que, d’un point de vue politique, il existe toujours une confrontation sur le modèle territorial de l’État et la manière dont la Catalogne s’y intègre. Selon elle, cette question ne peut être abordée que par consensus et avec des budgets permettant de répondre aux besoins existants.

Dans ce contexte, elle a axé son discours sur les domaines suivants :

Le logement : il s’agit d’un droit fondamental, et les difficultés d’accès effectif au logement restent un problème grave. Elle dénonce, par exemple, le fait que certaines tables d’urgence ne fonctionnent pas.

Santé : il s’agit de l’un des piliers fondamentaux de tout État-providence et, à cet égard, elle s’est dite préoccupée par les lacunes du système, par exemple en matière de soins de santé mentale.

Éducation et garde d’enfants : ce sont d’autres éléments clés de l’État-providence. Dans le domaine de l’éducation, elle s’est engagée à continuer à diriger le Pacte contre la ségrégation scolaire et à œuvrer pour des écoles inclusives. Et dans l’enfance, de travailler à la révision du système de protection de l’enfance. À cet égard, elle insiste une fois de plus sur le fait que les services résidentiels doivent être le dernier recours et que les familles doivent recevoir toute l’aide sociale nécessaire pour surmonter les difficultés qui les ont conduites à une situation de risque. Elle a également exprimé sa préoccupation concernant la pauvreté des enfants et a souligné que les politiques de transfert de revenus et de services sont insuffisantes et moins efficaces que celles des pays voisins, d’où la nécessité de les repenser.

[…] Lire la suite de l’article au lien suivant :  »Quiero que la institución sea una herramienta transformadora de la Administración » – Síndic de Greuges de Catalunya

 Traduction non officielle 04/01/2023

Site internet du Síndic – Défenseur des personnes
2023-01-04T11:16:25+01:00
Aller en haut