Lanceurs d’alerte : le réseau NEIWA souhaite se renforcer

– Médiateur Fédéral Belgique –

Avec la nouvelle législation européenne sur la protection des lanceurs d’alerte, le réseau européen d’intégrité prend également forme. Une collaboration entre différentes institutions publiques d’intégrité en Europe est une valeur ajoutée car elles peuvent échanger leurs expériences et bonnes pratiques. Ensemble, elles forment un lobby dont l’objectif est une protection efficace et maximale des lanceurs d’alerte dans toute l’Europe.

Réseau européen d’intégrité

Le réseau NEIWA, pour Network of European Integrity and Whistleblowing Authorities et dont nous sommes membres, regroupe près d’une trentaine d’institutions publiques européennes chargées de veiller à l’intégrité et à la protection des lanceurs d’alerte.

Directive européenne

Le réseau porte une attention particulière à la directive européenne sur la protection des lanceurs d’alerte qui devait être transposée par les États membres avant le 17 décembre 2021. En Belgique, la directive n’est pas encore mise en oeuvre, mais le gouvernement fédéral y travaille. Dans sa dernière déclaration, NEIWA appelle, une nouvelle fois, tous les États membres à la transposer dans les plus brefs délais.

Renforcement du réseau

NEIWA compte se développer davantage dans les années à venir et continuer à échanger les expériences et bonnes pratiques dans le domaine de la protection des lanceurs d’alerte. Lors de leur dernière réunion, les différentes institutions membres du réseau se sont engagées à renforcer le réseau. Elles invitent toute institution publique d’un pays européen active dans la protection des lanceurs d’alerte à rejoindre NEIWA.

Site internet du Médiateur Fédéral
2022-07-04T13:49:34+02:00
Aller en haut