Le Síndic propose un changement dans la culture organisationnelle de la police et des pompiers pour favoriser l’incorporation des femmes

– Síndic – Défenseur des Personnes Catalogne–

Malgré l’adoption d’une législation visant à instaurer une égalité formelle, il existe encore des différences marquées et des écarts entre les sexes dans le recrutement de la police et des pompiers.

Il existe de grandes asymétries entre les corps étudiés en ce qui concerne le degré de déploiement des politiques d’égalité et les changements introduits dans les cultures organisationnelles respectives.

Le Síndic a présenté aujourd’hui au Parlement catalan un nouveau rapport intitulé Défis et difficultés d’accès des femmes aux services de police et de pompiers de Catalogne.

Le rapport se fonde sur l’impératif établi par le droit international des droits de l’homme d’éliminer toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes et d’adopter des politiques de sécurité qui intègrent l’égalité des sexes de manière transversale dans toutes ses dimensions.

Dans tous les pays du monde, les forces de sécurité sont majoritairement composées d’hommes. Les policiers et les pompiers sont des exemples de professions stéréotypées qui ont été considérées comme un travail d’homme, de sorte que les compétences et les qualités d’un « bon policier » ou d’un « bon pompier » sont associées à l’idée dominante de la masculinité. Face à ces stéréotypes qui nuisent aux femmes et aux autres groupes qui ne correspondent pas à ce modèle, il est nécessaire que les institutions éradiquent les pratiques institutionnelles discriminatoires et les actions aveugles au genre qui perpétuent ces discriminations.

S’il est vrai qu’encourager une plus grande présence des femmes dans les forces de police est un objectif présent dans les politiques d’égalité des chances de la plupart des États démocratiques, le Síndic estime que cela n’est pas suffisant et qu’un changement dans la culture organisationnelle des différentes forces est nécessaire, de sorte que si des mesures d’action positive ne sont pas adoptées pour favoriser l’incorporation du talent des femmes et si certaines barrières parfois invisibles ne sont pas éliminées, les femmes continueront à être inconsciemment exclues de ces forces.

22/06/2022 Traduction non officielle Lien vers l’article originel

Site internet du Sindic
2022-06-21T15:03:01+02:00
Aller en haut