La maltraitance des aînés : la reconnaître pour mieux la dénoncer

– Protecteur du citoyen du Québec –

Au Canada, on estime qu’environ une personne âgée sur 20 subit de la maltraitance. Voici quelques pistes pour la reconnaître et la dénoncer.

Reconnaître la maltraitance

La maltraitance se produit dans une relation où il devrait y avoir de la confiance. Il y a maltraitance lorsqu’un geste ou l’absence d’action (négligence) cause du tort ou de la détresse à une personne. On parle aussi d’abus ou d’exploitation.

La maltraitance peut être intentionnelle ou non. Il en existe sept types :

Il est fréquent qu’une personne aînée maltraitée ne porte pas plainte, par honte, par méconnaissance des recours ou par incapacité. Quelle que soit la cause du silence, la maltraitance s’installe alors dans la vie de la victime.

Dénoncer la maltraitance

Vous êtes témoin d’abus…

… au sein du réseau de la santé et des services sociaux ou d’une résidence pour personnes âgées :

… dans toute autre circonstance :

Vous êtes une personne âgée victime de maltraitance…

… dans votre milieu de vie ou de soins :

… de la part d’un particulier, par exemple un proche :

(1-888-489-2287) ou l’accueil psycho-social du CLSC

Pour aller plus loin

Pour en savoir plus sur le sujet, consultez le site Web Quebec.ca

.

Le Commissaire aux plaintes et à la qualité des services n’a pas répondu à votre plainte après 45 jours? Sa réponse ou celle du Curateur public ne vous satisfait pas? Adressez-vous au Protecteur du citoyen. Nos services sont confidentiels et gratuits.

Site internet du Protecteur du citoyen du Québec
2022-06-13T14:24:48+02:00
Aller en haut