Le Síndic analyse l’état des droits sous l’angle de la vulnérabilité et de la démocratie

– Síndic -Défenseur des Personnes Catalogne –

Rafael Ribó alerte sur la situation de certains droits fondamentaux dans notre société.

Il conclut que les droits doivent être défendus au-delà des lois, afin d’évoluer vers un système plus démocratique et respectueux des personnes.

Il souligne que l’accent doit être mis sur les personnes et dépasser le concept de citoyens, qui peut être restrictif dans la jouissance des droits.

Le Síndic de Greuges, Rafael Ribó, a prononcé, sur le site Art Nouveau de Sant Pau, un discours intitulé  » L’état des droits « , dans lequel il a fait le bilan de son mandat à la tête de l’institution. L’événement, dirigé par la journaliste Lídia Heredia et présenté par l’avocat et juriste Joan Vintró, a également vu la participation de représentants d’organisations et d’experts dans divers domaines liés aux droits, comme Gemma Craywinckel, directrice du Service de santé catalan ; Josep Gassó, président de la Fundació Catalana de l’Esplai ; Carme Trilla, présidente de Hàbitat ; Jaume Castro, chef de la communauté de Sant’Egidio à Barcelone ; Liliana Arroyo, docteur en sociologie et chercheuse à l’Institut ESADE pour l’innovation sociale, et Lucia Caram, moniale dominicaine contemplative et militante.

Rafael Ribó a voulu commencer son intervention en soulignant l’importance de l’institution en tant que défenseur des personnes et l’honneur que cela a été de la présider, et il a adressé des remerciements étendus à tous les travailleurs, collaborateurs et personnes qui, d’une manière ou d’une autre, ont travaillé pour garantir les droits de l’homme.

Le Síndic a insisté sur le fait que, bien qu’au cours des dix-huit dernières années, plus de 650 000 personnes ont été assistées, il y a encore une partie de la population qui ne connaît pas l’institution, surtout les plus vulnérables, et, par conséquent, nous devons tous contribuer à la diffuser et à la rendre plus accessible.

Il a également réfléchi au concept de droit, qui va au-delà de ce qui est contenu dans les réglementations juridiques et qui, par conséquent, doit être interprété de manière large et conformément aux traités internationaux et à la Convention des droits de l’homme.

Quant aux sujets, Rafael Ribó a déclaré qu’il faut mettre l’accent sur les personnes et dépasser le concept de citoyens, car les droits de l’homme s’appliquent à tous les êtres humains de manière égale, indépendamment de leur situation administrative.

En ce qui concerne le droit à la santé, il a souligné que la Catalogne dispose d’un système de santé exceptionnel, mais que le Covid a servi à montrer qu’il présente des lacunes qui facilitent la fuite vers la privatisation. En ce sens, il a rappelé l’importance d’améliorer le système de financement, ce qui permettrait de corriger les principaux problèmes détectés, tels que la saturation des urgences hospitalières, les listes d’attente et les carences en matière de santé mentale et de soins primaires.

10/06/2022 Traduction non officielle Lien vers l’article originel

Site internet du Síndic
2022-06-08T11:55:12+02:00
Aller en haut