Le Síndic ouvre une action d’office pour les menaces homophobes reçues par un dessinateur d’El Jueves

– Síndic Défenseur des Personnes, Catalogne –

Cette action a été adressée à la Direction générale de la police et au Ministère de l’égalité et du féminisme.

L’institution du Sindic souhaite manifester son soutien à la victime et réaffirme son engagement dans la défense des droits des personnes LGTBI.

Le Síndic a appris par les médias les graves menaces homophobes reçues par un dessinateur d’El Jueves sur les réseaux sociaux. L’Observatoire contre l’homophobie a également porté cette affaire à l’attention du Síndic de Greuges et a demandé son intervention.

Le Síndic, dans l’exercice du mandat du Parlement catalan de superviser l’Administration en termes de respect des droits des personnes LGTBI et de lutter contre tout type d’agression LGTBI-phobe, a ouvert une action d’office pour connaître les faits et étudier les actions des administrations. Concrètement, il a demandé des informations à la Direction Générale de la Police sur les actions policières qui ont été menées pour enquêter sur les faits, et au Département de l’Égalité et du Féminisme, pour savoir si les faits ont été légalement dénoncés dans l’Espace LGTBI et, dans ce cas, les actions qui ont été menées.

Dans le contexte actuel, éminemment numérique, les différentes formes de violence et de discrimination ont trouvé dans le monde virtuel de nouveaux canaux d’expression et d’amplification en tant que plateformes d’action, qui facilitent et multiplient de manière exponentielle leurs effets. En plus de faciliter l’anonymat et la quantité des agresseurs, les nouvelles technologies et les réseaux sociaux permettent la répétition, la viralité, la diffusion et même la normalisation de ces agressions, créant une communauté virtuelle qui les légitime et les entretient.

Le Síndic souhaite montrer sa solidarité avec la victime qui a été harcelée, menacée et agressée, et souligne le ferme engagement de l’institution à garantir les droits des personnes LGTBI et la tolérance zéro envers les situations LGTBI-phobes. Elle réaffirme également l’importance primordiale de la liberté d’expression et d’opinion, ainsi que de la tolérance et du respect de la dignité de tous les individus, dans une société démocratique et pluraliste.

26/04/2022 Traduction non-officielle Lien vers l’article originel

Site internet du Síndic
2022-04-25T12:04:35+02:00
Aller en haut