Commémorer la date du 26 avril : un devoir patriotique au nom de la lutte contre l’impunité en Haïti

– Office de la Protection du Citoyen d’Haïti –

L’Office de la Protection du Citoyen (OPC), Institution Nationale indépendante de promotion et de protection des droits humains, se fait le devoir de rappeler à l’opinion publique que nous sommes à l’approche de la commémoration du cinquante-neuvième anniversaire du massacre du 26 avril 1963 perpétré sous le régime des Duvalier qui a endeuillé de nombreuses familles haïtiennes et de celui enregistré le 26 avril 1986 au Fort Dimanche sur de nombreux citoyens notamment le militant politique Fred Coriolan.

A cet effet, un arrêté présidentiel publié le 21 avril 2015 dans le journal officiel de la République, Le Moniteur, consacre la date du 26 avril comme « Journée Nationale du Souvenir à la Mémoire des Victimes de Fort Dimanche ». Suivant les prescrits de cet arrêté, « Durant la journée du 26 avril, le drapeau national sera mis en berne, les stations de radio et de télévision sont invitées à programmer des émissions et de la musique de circonstances, les secteurs privés et public, les familles, les institutions scolaires, sociales, commerciales, religieuses et autres sont encouragés à observer des périodes de recueillement. »

Cependant, depuis la publication de ce texte, la date du 26 avril n’a jamais été commémorée conformément aux dispositions légales. L’OPC tient à souligner que le 26 avril représente une date charnière dans l’histoire de notre pays qui nous rappelle les moments sanglants et douloureux de la furie du régime des Duvalier.

Aucune société ne peut se construire sur l’oubli et l’impunité. Apprendre aux générations montantes à connaitre les moments tristes de notre histoire est un devoir patriotique.

En conséquence, l’Office de la Protection du Citoyen (OPC) recommande aux autorités étatiques, particulièrement le Ministère de la Culture et de la Communication et aux secteurs vitaux de la vie nationale de prendre toutes les dispositions nécessaires pour que la journée du 26 avril soit respectée et commémorée dignement avec une attention spéciale pour cette année, consacrée au centenaire de la naissance de l’écrivain Jacques Stephen Alexis, l’un des martyrs du régime des Duvalier.

Par ailleurs, l’OPC en profite pour solliciter formellement du gouvernement américain la restitution des archives des forces armées d’Haïti et du groupe paramilitaire FRAPH (Front Révolutionnaire Armé pour le Progrès d’Haïti) saisies en 1994 lors du débarquement des militaires américains en Haïti.

Site internet de l’OPC
2022-04-19T14:22:02+02:00
Aller en haut