Le Síndic initie une action d’office pour surveiller l’accueil des citoyens ukrainiens par les administrations

– Síndic Défenseur des Personnes (Catalogne) –

Le Síndic a pris connaissance des différentes initiatives de solidarité pour faciliter l’arrivée des réfugiés ukrainiens, dont certaines sont menées par des entités telles que des organisations à but non lucratif, des ONG ou des entités religieuses, et d’autres par des entités locales (conseils de comté et municipalités).

Elle a également pris connaissance de l’accord adopté par la Commission interministérielle de l’asile et du refuge (CIAR) du gouvernement de l’État pour la régularisation rapide de la situation administrative des personnes ukrainiennes, ainsi que de la décision d’offrir trois grands espaces d’accueil à Barcelone, Alicante et Madrid.

Cependant, selon certaines informations parues dans la presse, de nombreuses initiatives de solidarité menées sur le territoire, notamment par des administrations et des entités locales, sont réalisées sans le soutien ni la coordination de l’administration de la Generalitat. C’est pourquoi certains secteurs demandent aux gouvernements catalan et espagnol davantage d’informations, de protocoles et de coordination afin de mieux planifier les interventions nécessaires et de fournir une attention plus personnalisée en fonction des besoins spécifiques de chaque personne.

Le Síndic affirme que la coordination de toutes les administrations (européennes, étatiques, régionales et locales) dans le processus d’accueil des réfugiés est essentielle pour garantir leurs droits. Pour toutes ces raisons, le Síndic a ouvert une action d’office et a demandé des informations à la Direction Générale de Migration, Réfugiés et Antiracisme pour connaître les protocoles d’accueil actuels, les ressources disponibles et les mécanismes de coordination en place.

Le Síndic est également préoccupé par le risque que de nombreux mineurs voient leurs droits violés pendant ce processus de fuite, en particulier le risque de subir des violences et d’être victimes de trafic et d’exploitation. Selon les données de l’UNICEF, la situation de conflit armé en Ukraine a entraîné le déplacement de milliers d’enfants hors du pays, dont beaucoup ne sont pas accompagnés de leurs parents ou ont en été séparés.

Dans ce contexte, de nombreuses familles de Catalogne ont proposé d’accueillir des enfants d’Ukraine, et le gouvernement catalan a annoncé la mise en place d’un mécanisme spécifique pour faciliter l’accueil de ces mineurs. Pour cette raison, le Síndic a initié une action d’office pour analyser la situation et contrôler les mesures adoptées pour protéger ces mineurs et garantir le plein respect de leurs droits.

Site internet du Síndic
2022-03-14T12:39:30+01:00
Aller en haut