Journée Martin Luther King, le Club des Jeunes Protecteurs encourage les jeunes à marcher sur ses pas

– Protecteur du Citoyen d’Haïti –

Le Club des jeunes protecteurs (CJP) en collaboration avec l’Office de la Protection du Citoyen (OPC) a commémoré, le lundi 17 janvier 2022, la journée Martin Luther King, au local du bureau de médiation et de vulgarisation juridique à Delmas 33 ; une activité de réflexion qui encourage les jeunes et surtout les défenseurs des droits humains à marcher sur les traces de ce grand homme dans la lutte pour le respect des droits humains en Haïti.

Dans son allocution, le protecteur du citoyen, Me Renan Hédouville a salué la mémoire de ce grand homme qui a lutté pour le respect des droits de l’homme notamment des droits civils et politiques aux États-Unis. Toutefois, le titulaire de l’OPC croit qu’il est nécessaire de poursuivre cette bataille en Haïti en raison des cas de régressions enregistrés dans le domaine de violations des droits humains dans le monde.

En Haïti, tenant compte de la recrudescence des actes de violences, notamment le kidnapping, l’assassinat des journalistes et des policiers, le Protecteur du Citoyen encourage l’implication des jeunes dans la promotion des droits humains.

Plus loin, l’homme de loi en a profité de saluer le vote du congrès américain ordonnant aux départements d’États américains l’ouverture d’une enquête sur l’assassinat de l’ancien Président Jovenel Moïse et sur le massacre de La saline.

Pour sa part, le directeur de protection Greef Bouloge a retracé le parcours de Martin Luther King qui est devenu le plus jeune lauréat du prix Nobel de la paix à l’âge de 35 ans.

M Bouloge a campé Martin Luther King comme un ardent défenseur du mouvement non-violent menant au changement social. De 1957 à son assassinat en 1968, il s’est battu pour la justice et les droits civiques. Il a pris part à diverses manifestations.

De plus, poursuit-il, grâce à son discours « I have a dream » qui était soutenu par John Fitzgerald Kennedy dans la lutte contre la ségrégation raciale aux États-Unis ; le Président Lyndon B. Johnson par une plaidoirie infatigable auprès des membres du Congrès arrivera à faire voter différentes lois fédérales comme le Civil Rights Act de 1964, le Voting Rights Act de 1965 et le Civil Rights Act de 1968 mettant juridiquement fin à toutes les formes de ségrégation raciale sur l’ensemble des États-Unis.

À l’occasion de cette journée, Séguy Pierre , un des membres du club des jeunes protecteurs a lancé un appel à l’unité afin de bannir toutes formes de discriminations au sein de la société.

Site internet de l’Office de Protection du Citoyen d’Haïti
2022-02-01T16:23:43+01:00
Aller en haut