Le Síndic enquête officiellement sur les possibles effets de la fermeture progressive des agences bancaires à l’égard des populations vulnérables

– Síndic – Défenseur des Personnes (Catalogne Espagne) –

Actuellement, 12% de la population a des problèmes d’accessibilité aux services bancaires.

Les services bancaires sont un service d’intérêt général, et l’administration doit garantir un accès de qualité à ces services.

Le Síndic a demandé à la Banque d’Espagne et aux banques opérant en Catalogne des informations sur la fermeture de succursales.

Le Síndic est conscient des problèmes d’accessibilité aux services des banques et des caisses d’épargne que rencontrent de nombreuses personnes âgées en raison de l’élimination progressive des agences bancaires sur le territoire et de la nécessité d’opérer en ligne. Pour ces personnes, effectuer une transaction ou obtenir de l’argent liquide nécessite souvent de se rendre dans d’autres lieux, avec la perte de temps et d’argent que cela implique.

Les services bancaires sont un service d’intérêt général et, par conséquent, les administrations publiques sont soumises à des obligations spécifiques de service public et doivent en garantir l’accès à tous, avec un minimum de qualité et à un prix abordable. La loi sur le Síndic l’habilite à superviser l’activité des entreprises privées qui gèrent ou exécutent des services publics et, par conséquent, il peut superviser l’activité bancaire dans les cas considérés comme essentiels, comme c’est le cas des soins aux personnes vulnérables en raison de leurs difficultés d’accès.

Les données statistiques montrent qu’environ 12 % de la population a des problèmes d’accessibilité aux services bancaires, en raison de l’éloignement physique des bureaux, des heures d’ouverture du service clientèle, du manque de compréhension des services offerts ou même du manque de moyens de transport.

Pour tout ce qui précède, au début du mois de décembre 2021, le Síndic a entamé une action officielle pour connaître les raisons qui ont conduit les différentes institutions bancaires à réduire progressivement leur réseau de service à la clientèle en personne, ainsi que les effets négatifs de cette situation sur un grand nombre de personnes vulnérables, en particulier les personnes âgées et celles qui vivent dans les zones rurales.

20/01/2022 Traduction non-officielle Lien vers l’article originel

Site internet du Sindic
2022-01-17T16:56:38+01:00
Aller en haut