Le Défenseur des droits de l’homme d’Arménie a tenu une réunion avec sa collègue française, la Défenseure des droits Claire Hédon

– Défenseur des droits de l’Homme de la République d’Arménie –

Le 6 décembre 2021, le Défenseur des droits de l’homme d’Arménie s’est entretenu avec le Défenseur des droits française, Mme. Claire Hédon.

Ensemble ils ont discuté des problèmes qui entravent la protection des droits de l’homme dans leur pays respectif.

Plus précisément, le Défenseur des droits de l’homme a évoqué, la nécessité du retour immédiat des prisonnier de guerre encore retenus illégalement captifs en Azerbaïdjan. Il a expliqué qu’ils sont détenus pour des raisons politiques, violant ainsi les standards des lois internationales.

Parallèlement, le Défenseur a relaté les flagrantes violations des droits des militaires et citoyens arméniens causées par les forces armées azerbaïdjanaises, y compris leur implication et responsabilité dans des actes de torture et d’atrocité.

Le Défenseur des droits de l’homme a insisté sur le fait que les autorités azerbaïdjanaises poursuivent une politique arménophobe, maintenant un climat de haine envers les arménien à travers le monde entier ; cette politique maintient également les deux peuples dans une tension qui met le système des droits de l’homme du pays en danger. Le résultat de cette politique sont les atrocités qui ont été commises durant, et après la guerre.

Les conséquences néfastes du COVID-19 sur la population, les droits des femmes ainsi que des enfants, et l’implication des institutions des droits de l’homme dans les instances internationales, ont également fait l’objet de discussions.

16/12/2021. Traduction officielle. Lien vers l’article originel

Site internet du Défenseur des droits d’Arménie
2021-12-16T10:22:49+01:00
Aller en haut