L’Ombudsman grec lance une enquête sur une plainte concernant le refoulement illégal d’un interprète de Frontex de la Grèce vers la Turquie

– Ombudsman de Grèce –

L’Ombudsman grec, l’autorité constitutionnelle indépendante pour la protection des droits fondamentaux, lance une enquête sur la plainte qu’il a reçue du mécanisme de plainte de l’Agence européenne de garde-frontières et de garde-côtes (Frontex) concernant un interprète de l’agence qui affirme avoir subi des abus de la part des autorités grecques avant d’être illégalement repoussé vers la Turquie avec d’autres ressortissants de pays tiers, dans la région de la rivière Evros (l’incident aurait eu lieu les 3-4 septembre 2021). Il s’agit de la deuxième plainte individuelle concernant des refoulements que le mécanisme de plainte de Frontex a transmise au Médiateur grec en 2021, parmi d’autres plaintes concernant des violations des droits fondamentaux par des agents nationaux, dans des opérations impliquant Frontex.

Le Médiateur a reçu la plainte de Frontex sur base du Règlement 2019/1896/ΕU article 111 paragraphe 4 et enquête sur l’incident en vertu de son mandat relatif au mécanisme national d’enquête sur les incidents arbitraires. Le Médiateur attend des services de police compétents qu’ils donnent rapidement suite à la plainte et qu’ils continuent à coopérer pleinement avec l’autorité indépendante qui enquête sur l’affaire.

15/12/2021. Traduction non officielle. Lien vers l’article originel

Site internet de l’Ombudsman de Grèce
2021-12-15T11:54:50+01:00
Aller en haut