Le Défenseur des droits de l’homme d’Arménie encourage la pleine réalisation des droits des femmes et des filles, ainsi que leur participation active aux processus décisionnels

– Défenseur des droits de l’Homme de la République d’Arménie –

Le 25 novembre était la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, à l’occasion de laquelle s’est exprimé le Défenseur des droits de l’homme de la République d’Arménie :

« Nous devons exclure la violence contre les femmes et les filles, dont l’une des formes les plus courantes est la violence domestique.

Malheureusement, la prévention de la violence devient plus difficile en raison des stéréotypes ancrés dans la société ; les gens se taisent et cachent les cas de violence dont ils ont été victimes.

Le 25 novembre est la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, qui nous donne l’occasion de soulever la question de la violence à l’égard des femmes et des filles, et de tout faire pour la combattre et la prévenir.

Il est un fait que pendant les crises, comme la pandémie de COVID-19, et les conflits armés, les risques de violence contre les femmes augmentent.

L’Etat doit mettre en place et améliorer les organes juridiques pour enquêter correctement sur les cas de violence. Nous devons encourager la pleine réalisation des droits des femmes et des filles, ainsi que leur participation active aux processus de prise de décision, ce qui ne peut être que bénéfique pour la société et l’État. »

03/12/2021. Traduction non officielle. Lien vers l’article originel

Site internet du Défenseur des droits d’Arménie
2021-12-02T13:53:12+01:00
Aller en haut