Rapport spécial du Protecteur du citoyen — Pour un accès à l’hébergement public qui respecte les droits et les besoins des personnes âgées et de leurs proches

– Protecteur du citoyen (Québec) –

Québec, le 28 octobre 2021 – La protectrice du citoyen, Mme Marie Rinfret, rend aujourd’hui public un rapport spécial intitulé Pour un accès à l’hébergement public qui respecte les droits et les besoins des personnes âgées et de leurs proches. Ce rapport documente la réalité des personnes âgées qui sont en attente d’une place en milieu de vie substitut et énonce les correctifs à apporter, sans tarder, au mécanisme d’accès à l’hébergement.

« Chaque année au Québec, 21 000 personnes âgées qui ne peuvent plus rester de façon sécuritaire à domicile se butent à un mécanisme d’accès à l’hébergement compliqué, source d’incompréhension, de longs délais d’attente et de découragement. Ces personnes, pour qui se joue une étape cruciale de leur vie, se retrouvent soudainement en plein désarroi, déracinées et forcées de déménager à toute vitesse dans un nouveau milieu qui n’est souvent pas celui qu’elles attendaient », a déclaré Marie Rinfret.

Au terme d’une enquête systémique sur les règles et les pratiques entourant cet accès, le Protecteur du citoyen émet 14 recommandations à l’endroit du ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS), regroupées selon quatre orientations. Celles-ci répondent directement aux principaux constats établis.

Orientation 1 : Faire preuve de considération pour les personnes en attente d’hébergement

Dans le cadre de démarches d’accès à l’hébergement, différentes pratiques observées dans les CISSS et CIUSSS mènent à un déni de droit ou à des bouleversements inutiles.

Orientation 2 : Uniformiser les pratiques à l’échelle du Québec

Orientation 3 : Revoir la priorisation des demandes

Orientation 4 : Dresser un portrait complet de la situation de l’accès à l’hébergement

Voir les besoins d’aujourd’hui pour prévoir ceux de demain de manière équitable

Il est du devoir du MSSS de prendre des décisions sur la base d’observations documentées et d’en arriver à avoir une vision globale des besoins des personnes âgées, et ce, en vue de conférer davantage d’humanité au processus d’accès à l’hébergement.

« Alors que le Québec s’apprête à transformer les milieux d’hébergement pour les personnes aînées, toute l’attention doit être mise sur la réponse aux enjeux soulevés dans ce rapport. Passer outre à cette occasion d’asseoir nos ambitions sur des données fiables et actuelles équivaut à un refus d’opter pour un accès équitable à l’hébergement pour nos personnes âgées », a conclu Marie Rinfret.

Accédez au rapport spécial Pour un accès à l’hébergement public qui respecte les droits et les besoins des personnes âgées et de leurs proches pour lire le sommaire et connaître les 14 recommandations du Protecteur du citoyen.

Site internet du Protecteur du citoyen du Québec
2021-11-04T15:59:41+01:00
Aller en haut