L’Etat doit créer un environnement inclusif pour les enfants : le Défenseur des droits de l’homme de la République d’Arménie a participé à la première réunion des Commissaires aux droits de l’enfant des Etats membres de la CEI

– Défenseur des droits de l’Homme de la République d’Arménie –

Le 14 septembre, le défenseur des droits de l’homme d’Arménie, M. Arman Tatoyan, a participé à la première réunion des commissaires (ombudsmans) pour les droits de l’enfant des États membres de la Communauté des Etats Indépendants (CEI).

Au cours de la réunion, l’importance de créer une plateforme unifiée pour le dialogue international sur la protection des droits de l’enfant afin de résoudre les problèmes systémiques a été discutée.

Au cours de la réunion, M. Arman Tatoyan a présenté la compétence du Défenseur des droits de l’homme d’Arménie et le travail effectué dans le domaine de la protection des droits de l’enfant, notant que l’institution a un statut international “A” et que le Bureau est un membre à part entière du Réseau européen des médiateurs pour les enfants, ce qui, à son tour, donne la possibilité de participer à la gestion de l’organisation et aux travaux des organes directeurs.

“La création d’une société inclusive est une priorité pour nous tous, car un enfant devrait grandir dans un environnement où ses capacités peuvent être découvertes, appréciées et favorisées, indépendamment de son handicap ou de ses autres besoins spéciaux”, a déclaré le Défenseur arménien des droits de l’homme.

Le Défenseur a fait référence aux défis existants dans le domaine de la protection des droits de l’enfant, en attirant l’attention sur l’importance de l’exercice du droit de l’enfant à vivre et à être élevé dans une famille, en notant qu’en cas d’impossibilité d’organiser la prise en charge de l’enfant dans sa famille biologique, l’Etat devrait prendre des mesures immédiates pour organiser la prise en charge de l’enfant dans un environnement orienté vers la famille et la communauté en lui fournissant une prise en charge alternative (tutelle, garde, adoption).

Le Défenseur des droits de l’homme M. Arman Tatoyan a remercié la Commissaire aux droits de l’enfant adjointe au Président de la Russie Mme Anna Kuznetsova pour sa coopération efficace. Le Défenseur a également souligné l’importance de la coopération efficace avec le Haut Commissaire aux droits de l’homme de la Fédération de Russie, Mme Tatiana Moskalkova, ainsi qu’avec l’Ambassade de Russie en République d’Arménie.

L’importance de la coopération entre les experts dans le domaine de la protection des droits de l’enfant parmi les États membres a été discutée au cours de la réunion. Une attention particulière a été accordée à la procédure simplifiée pour l’échange d’informations sur la protection des droits de l’enfant entre les États membres de la CEI.

24/09/21. Traduction non officielle. Lien vers l’article originel

Site internet du Défenseur des droits d’Arménie
2021-09-21T11:35:43+02:00
Aller en haut