Près de 49.000 enfants ont été sensibilisés au respect des droits de l’enfant et à l’égalité grâce au programme JADE

– Défenseur des droits de France –

La Défenseure des droits, Claire Hédon, et ses adjoints George Pau-Langevin, en charge de la lutte contre les discriminations et de la promotion de l’égalité, et Eric Delemar, Défenseur des enfants, en charge de la défense et de la promotion des droits de l’enfant, rendent public leur premier rapport annuel d’activités des Jeunes Ambassadeurs et Ambassadrices du Défenseur des droits (JADE).

Si l’année 2020 a été marquée par un contexte inédit d’état d’urgence sanitaire, le Défenseur des droits s’est attaché à maintenir la continuité de ses activités.

Lors de sa prise de fonction en juillet 2020, la Défenseure des droits a inscrit l’éducation et l’accès aux droits de la jeunesse et des enfants parmi ses priorités de mandat. En 2019, près de 70% des enfants et des jeunes interrogés dans le cadre de la consultation nationale organisée par l’institution n’avaient aucune connaissance de leurs droits. Cette année, le programme JADE, fort de 98 jeunes ambassadeurs a permis de sensibiliser 48 703 jeunes, dans 284 établissements scolaires et64 structures spécialisées, en métropole et en Outre-mer.

Ce rapport vient témoigner de la richesse d’un programme de service civique, dédié à l’éducation des jeunes et des enfants à leurs droits, qui permet une meilleure compréhension du message en renvoyant à une expérience générationnelle partagée.

Les volontaires du programme JADE, âgés de 16 à 25 ans, s’engagent pour une durée de neuf mois auprès du Défenseur des droits, afin de promouvoir les droits de l’enfant et l’égalité. Les 98 JADE de la 15e promotion ont contribué, par leurs interventions en milieu scolaire, services hospitaliers, auprès d’enfants porteurs de handicap, grandissant sous protection de l’aide sociale à l’enfance ou encore placés sous la protection judiciaire de la jeunesse, à rendre plus effectifs les droits de tous ces enfants.

Le programme JADE bénéficie du soutien de nombreux partenaires : les collectivités territoriales, les associations agréées du service civique, Concordia, Unis-Cité et les CEMEA (Centre d’Entraînement aux Méthodes de l’Education Active) ainsi que l’Education nationale.

L’année 2020/2021 aura notamment été marquée par le déploiement du dispositif Guadeloupe, en Occitanie, dans les départements du Gard et de la Haute-Garonne, permettant l’extension du programme.

Site internet du Défenseur des droits

Derniers articles

– Ombudspersonne de la République du Kosovo

2021-06-28T14:28:13+02:00
Aller en haut