Le Síndic se réunit avec le 132ème Président de l’organisation politique Generalitat de Catalogne

– Sindic – Defensor de les persones (Catalogne – Espagne) –

Le Síndic a présenté au Président de la Generalitat le rapport annuel du Síndic sur les activités réalisées en 2020. Le Président de la Generalitat est le chef du gouvernement de la communauté autonome de Catalogne et le chef de la généralité de Catalogne, l’organisation politique de la communauté autonome de Catalogne, en Espagne.
Il lui a fait part de la nécessité de prendre en compte les considérations du Comité d’urgence sociale pour faire face à la crise du COVID-19.
Le président a également mis en garde contre les agressions envers l’environnement naturel et les dommages causés au territoire par les projets d’infrastructures d’énergie renouvelable.
C’est la première audience entre Pere Aragonès et Rafael Ribó depuis la prise de fonction du président.

Le président de la Generalitat, Pere Aragonès, a tenu ce matin une réunion avec le Síndic de Greuges, Rafael Ribó, la première depuis que le président a pris ses fonctions.

Au cours de la réunion, le Síndic a remis le Rapport au Parlement pour 2020, qui a été présenté au Parlement en février dernier. Dans ce rapport, le Síndic a voulu mettre en évidence l’impact que la pandémie de COVID-19 a eu sur les droits des personnes, ainsi que d’autres questions comme l’accessibilité à la santé, l’inégalité dans l’éducation, la vulnérabilité des personnes âgées dans les résidences, la peur de la nature et du climat, l’émergence du logement comme élément vital, l’appauvrissement du travail et de l’esprit d’entreprise, et l’érosion croissante des droits et des libertés.

Au cours de la réunion, le Síndic a également alerté le Président sur les lacunes structurelles dans le traitement de la crise dérivée du COVID. En juin 2020, le Síndic a créé le Comité d’urgence sociale – composé du Síndic et d’autres entités du troisième secteur – dans le but d’aborder l’urgence de l’assistance et la détection des besoins et des priorités afin de formuler des recommandations de changement et d’amélioration aux administrations concernées et au Parlement dans le contexte de la pandémie actuelle de COVID-19. Le 19 mai, le Panel a présenté aux médias un document contenant une série de propositions que le nouveau gouvernement de la Generalitat devrait prendre en considération pour faire face à la crise économique et sociale que la pandémie a laissée derrière elle. Dans ce contexte, le Síndic a fait part au Président de la nécessité de couvrir les besoins fondamentaux des personnes les plus touchées par la crise et de renforcer le rôle des services sociaux de base. Il a également exprimé le besoin que le revenu garanti de citoyenneté et le revenu minimum vital deviennent des instruments d’accès facile pour les personnes vulnérables ou qu’une nouvelle loi du troisième secteur social soit essentielle.

Au cours de la réunion, le Síndic a également profité de l’occasion pour alerter le Président sur les agressions que l’environnement naturel de notre pays continue de subir. Le rapport annuel conclut que les politiques de protection de l’environnement doivent être renforcées et que le principe de l’alternative zéro doit être appliqué avec la plus grande rigueur dans la planification urbaine actuelle et future, afin de garantir un pays qui respecte son environnement naturel. Et, en particulier, le Síndic a transmis au Président le rejet généré par divers projets d’infrastructures d’énergies renouvelables (surtout éoliennes et photovoltaïques), ressenti par un grand nombre de personnes qui vivent dans les zones où ils doivent être mis en œuvre, Le Síndic a également signalé que l’institution a ouvert une action officielle pour analyser les actions des administrations publiques en relation avec les projets de mise en œuvre de diverses infrastructures d’énergies renouvelables.

Le Síndic a également informé le Président de la décision de soumettre au Comité d’experts de la Charte européenne des langues régionales ou minoritaires du Conseil de l’Europe la décision de la Haute Cour de Justice de Catalogne d’adopter des mesures conservatoires urgentes afin que les tests PAU soient disponibles dans les trois langues officielles pour analyse et évaluation.

L’ordre du jour de la réunion s’est terminé par un troisième point sur l’analyse de la violation des droits et libertés en Catalogne, conformément à la Charte européenne des droits de l’homme. Le Síndic a offert au Président un bref résumé des actions et des rapports réalisés sur le sujet, tant au niveau national qu’international. Entre autres, le récent rapport de la commission des affaires juridiques et des droits de l’homme sur le fait que les hommes politiques ne devraient pas être poursuivis pour des déclarations faites dans l’exercice de leur mandat public, qui analyse cette réalité en Espagne et en Turquie, a été analysé.

Communiqué de presse en espagnol

Derniers articles

– Ombudspersonne de la République du Kosovo

2021-06-14T13:17:08+02:00
Aller en haut