Voeux 2021 du Président de l’AOMF

– Association des Ombudsmans et Médiateurs de la Francophonie (AOMF) –

Rabat, le 29 Décembre 2020

Mesdames et Messieurs les Ombudsmans et Médiateurs membres de l’AOMF,

Chers Collègues,

Nous voici enfin, au terme d’une année particulièrement difficile et maudite où chacun d’entre nous a dû faire face et surmonter les conséquences de la crise sanitaire et économique sans précédent due à la pandémie du Covid-19. Une crise qui nous a tous affecté de près ou de loin, dans nos familles, nos entourages et nos institutions et qui a mis à rude épreuve toutes les composantes de l’Administration publique et les services publics qui en relèvent, notamment les secteurs de la santé, de l’éducation, de la justice et de la sécurité publique.

Je formule, avec vous, le souhait que l’année 2021 puisse voir la pandémie reculer le plus rapidement possible à travers le monde, qu’elle soit une année beaucoup plus sereine dans l’esprit de toutes et de tous et qu’elle verra ainsi le retour progressif à la vie sociale et économique, mais aussi administrative pour le bien- être des usagers de tous les services publics.

A cet égard, j’ai l’immense plaisir de vous présenter, ainsi qu’à vos proches et l’ensemble de vos collaboratrices et collaborateurs, mes vœux les plus sincères de santé préservée et de bonheur.

Que la nouvelle année qui s’ouvre devant nous puisse vous apporter davantage de succès dans tout ce que vous entreprenez, qu’elle vous donne l’envie de croire en l’avenir et d’être dans l’action nécessaire répondant à la concrétisation des nobles missions qui vous sont assignées.

Que la nouvelle année puisse également permettre à notre Association de retrouver son fonctionnement normal et de concrétiser nos projets et activités dans le cadre chaleureux de nos rencontres en présentiel dès que la situation le permettra.

Dans ce contexte international troublé, plus que jamais la solidarité et la coopération entre nous sont nécessaires.

Chers Collègues,

La gestion administrative de la pandémie du Covid-19 nous a tous interpellée en tant qu’Ombudsmans et Médiateurs. En effet, nous avons pu suivre et observer les mesures juridiques, administratives, financières et sanitaires prises par les pouvoirs publics en vue de faire face à ladite pandémie ainsi que les répercussions de ces mesures sur les droits et libertés fondamentaux des citoyens en général et des usagers des services publics en particulier.

A ce sujet, je crois qu’il est de notre devoir en tant qu’Ombudsmans et Médiateurs de procéder, en temps opportun, individuellement pour chacune de nos institutions membres et collectivement dans le cadre de notre Association, à l’évaluation objective de la gouvernance de la pandémie afin d’en tirer les leçons et conclusions ainsi que les recommandations que l’on puisse faire aux pouvoirs publics en vue d’une meilleure réaction à l’avenir devant de telles catastrophes ou situations de crise et davantage d’implication de nos institutions dans les processus de décision.

En vous renouvelant, très sincèrement, mes meilleurs vœux pour la nouvelle année, je vous prie d’agréer, chers collègues l’assurance de ma haute considération et de mes salutations les meilleures.

                                                                                               Mohamed BENALILOU

                                                                                               Médiateur du Royaume du Maroc

                                                                                               Président de l’AOMF

Autres articles

– Ombudspersonne de la République du Kosovo

2021-01-05T10:54:04+01:00
Aller en haut