Port du masque obligatoire : recours au masque inclusif transparent

– Haut Commissariat à la protection des droits, des libertés et à la médiation (Monaco) –

Alerté sur les difficultés quotidiennes de communication rencontrées par les personnes sourdes ou malentendantes du fait de l’obligation généralisée de port du masque dans les lieux clos accueillant du public et désormais depuis peu dans l’espace public, le Haut Commissariat est intervenu auprès du Gouvernement pour que les mesures prises et les consignes sanitaires édictées dans le cadre de la lutte contre la propagation du coronavirus soient adaptées afin de mieux tenir compte des besoins spécifiques des personnes atteintes de surdité, parmi lesquelles un grand nombre de personnes âgées. 

Dans ce but, il avait notamment recommandé d’équiper les personnels administratifs au contact du public, de masques inclusifs transparents permettant la lecture sur les lèvres.

Compte tenu de l’obligation de port du masque à partir de 6 ans dans les écoles, le Haut Commissariat avait également encouragé les autorités monégasques à étendre cette mesure au milieu scolaire de façon à faciliter les apprentissages dans les petites classes et à mieux répondre aux besoins spécifiques des élèves malentendants ou atteints d’autres troubles de la communication, tout en assurant une protection plus effective contre le virus que le dispositif des visières utilisé par certains enseignants.

L’Institution se réjouit que ces avancées soient appelées à devenir rapidement effectives. En retour, le Gouvernement vient en effet de confirmer l’acquisition d’un grand stock de masques inclusifs transparents destinés à être distribués notamment aux maîtres des classes de maternelle et de cours préparatoire, aux professeurs de langues et aux enseignants d’élèves en situation d’handicap. A terme, les élèves des niveaux CP et CE1 pourraient également en être eux-mêmes dotés.

Comme suggéré par le Haut Commissariat, une campagne d’information sera en outre prochainement menée sous l’égide de la Division de l’Inclusion Sociale et du Handicap de la DASO afin de sensibiliser le public aux conséquences du port du masque pour les personnes sourdes ou malentendantes et de proposer des stratégies ou des conduites à tenir permettant notamment que leurs conditions d’accueil soient mieux adaptées, dans tous les établissements de la Principauté recevant du public.

La Haut Commissaire, qui avait eu l’occasion d’échanger directement sur ces points avec S.E. M. le Ministre d’Etat début octobre, salue la qualité d’écoute ainsi prêté par M. Pierre Dartout sur ces problématiques et la rapidité de réaction qu’il a su insuffler à ses Services.

Site internet du Haut commissariat
2020-11-24T15:56:54+01:00
Aller en haut