– L’Avocat du peuple d’Albanie –

L’institution du bureau du Médiateur suit avec une profonde inquiétude les mouvements de protestation qui ont commencé au Théâtre national

Il y a deux jours, notre institution avait déjà commencé à examiner la demande de l’Alliance pour le théâtre concernant les aspects de la prise de décision du Conseil des ministres, puis celle du Conseil municipal de Tirana, dans la mesure où ils peuvent violer les droits de l’homme.

L’Avocat du peuple a été informé par les médias que vers 4h30 du matin, de nombreuses forces de l’Inspection de la construction de Tirana, soutenues par la police municipale et la police d’État, sont intervenues dans la construction du Théâtre national. Les forces de la police d’État sont entrées dans le bâtiment et ont détenu de force certains des citoyens présents.

Suite à ces informations sur les actions des employés de la police d’État, dans l’exercice de notre mandat de défense des droits des personnes détenues et emprisonnées et sous la supervision de la police, le Bureau du Médiateur a organisé le travail en visitant tous les Commissariats de police de Tirana.

Les personnes détenues n’ont pas déclaré avoir été victimes d’actes de violence à l’intérieur des bâtiments des commissariats de police, mais des plaintes ont été déposées concernant les violences physiques et psychologiques exercées lors de leur capture et sur le chemin des commissariats de police et certaines personnes présentaient des signes de violence.

Il s’est avéré que certains journalistes ont également été détenus dans l’exercice de leurs fonctions, ce qui est totalement injustifié. Le Bureau du Médiateur enquêtera et vérifiera très soigneusement toute allégation de force majeure ou d’actes violents contre des citoyens et des personnes détenues et formulera des conclusions pertinentes pour chaque cas et des demandes du Directeur général de la police mais aussi du Parquet de Tirana pour que ces cas soient traités conformément aux recommandations données par le CPT (Comité européen pour la prévention de la torture) dans le rapport sur l’Albanie publié en septembre 2019.

Pour en savoir plus, retrouvez l’article complet :

Lire l’article