– Défenseur des enfants et de la jeunesse du Nouveau-Brunswick (Canada) –

Le Conseil canadien des défenseurs des enfants et des jeunes (CCDEJ) rend public son Rapport national sur le suicide chez les jeunes qui vise à interpeller les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux à prendre des mesures concrètes pour prévenir le suicide des jeunes au Canada.

Ce rapport regroupe diverses études émanent des membres du CCDEJ pour ainsi identifier trois constatations communes en matière de suicide chez les jeunes, soit :   les répercussions des expériences traumatiques subis durant l’enfance, l’importance des services intégrés et la continuité des soins, ainsi que l’importance de prendre en compte la voix des jeunes pour se tenir à l’avant-garde du changement.

« Le suicide est la deuxième cause de décès chez les jeunes au Canada », a dit Del Graff, défenseur des enfants et des jeunes de l’Alberta et président du CCDEJ. « En veillant à ce que les collectivités disposent des ressources nécessaires et que les gouvernements jouent un rôle essentiel dans la prévention de ces décès tragiques. Alors que les taux de décès par suicide sont nettement plus élevés chez les jeunes autochtones méritent une attention particulière. La prévention du suicide pour tous les jeunes, y compris ceux qui présentent un risque élevé, doit être notre priorité commune. »

Bien que cette année marque le 30e anniversaire de la Convention relative aux droits de l’enfant des Nations Unies, le CCDEJ exhorte les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux à revoir leurs engagements auprès des jeunes personnes afin d’assurer que les organismes et les ressources nécessaires sont en place pour protéger leurs droits.

Rapport