– Le Médiateur de la République de Guinée –

Lancement ce mardi 03 septembre 2019 d’un atelier de formation en faveur des collaborateurs de l’Institution du Médiateur de la République de Guinée. C’est le centre d’autonomisation des femmes, sis à Cameroun dans la commune de Dixinn qui a servi de cadre à cet atelier.

40 participants vont plancher sur différents thèmes concernant la médiation institutionnelle et les approches alternatives de règlement à l’amiable des conflits.

Cet atelier a été organisé conjointement par le Médiateur de la République de Guinée, l’Ombudsman de Turquie, le ministère turc de la justice et l’Agence Turque de Coopération et de Coordination  la TIKA.

A l’entame des travaux, la coordinatrice de ce projet de formation, Hadja Saran CAMARA a  d’abord remercié la coopération turque avant de dégager l’importance liée à ce projet de renforcement des capacités.

Le Médiateur de la République de Guinée, a pour sa part, ouvert les travaux de l’atelier de formation avant d’exprimer toute sa gratitude aux Présidents de la Guinée et de la Turquie.

Selon le Médiateur de la République, une école  de formation en technique de médiation et un centre de documentation, sont de priorités pour l’Institution du Médiateur de la République

Cinq formateurs venus du bureau de l’Ombudsman de Turquie et du Ministère turc de la justice animeront pendant une semaine  les différents thèmes retenus pour cette formation.

L’Ambassadeur de la Turquie en Guinée, a quant à lui parlé du renforcement de l’axe de la coopération Ankara-Conakry, depuis l’avènement du Président de la République Professeur Alpha CONDE.

Ce fût ensuite au tour du Directeur des affaires juridiques de procéder à une brève présentation de l’institution du Médiateur de la République de Guinée depuis sa création par la Constitution du 07 mai 2010, en ses articles 127,129, 130 jusqu’à 131, en passant par la loi organique LO n°004 portant sur le fonctionnement, l’attribution et la saisine du Médiateur de la République.

Pour cette première journée, les formateurs, notamment l’Ombudsman de Turquie, Sadettin KALKAN  a présenté son Institution tout en mentionnant qu’il y a des similitudes entre ces deux institutions.

Dans son allocution, il a expliqué le mode de fonctionnement de son Institution en insistant sur la question de l’indépendance du Médiateur qui a suscité beaucoup d’échanges fructueux entre les collaborateurs et les formateurs.

Si, en Guinée, le Médiateur de la République est nommé par le chef de l’Etat, en Turquie, l’Ombudsman est élu par l’Assemblée Nationale. Ce qui d’ailleurs, pour M. KALKAN, garantit sa liberté dans les prises de décision.

Il faut noter que cette première journée a été fructueuse pour les deux parties ; en témoigne l’intérêt porté par les collaborateurs du Médiateur de la République à travers la multitude des questions posées et les réponses par le conférencier du jour l’Ombudsman Sadettin KALKAN.