Le Défenseur et l’institution «Réforme pénale internationale» (PRI) renforcent le cadre de leur coopération.

– Le Défenseur des droits de l’Homme de la République d’Arménie –

La semaine dernière, le Défenseur des droits de l’Homme, Arman Tatoyan, a reçu le directeur exécutif du PRI, Florian Irminger, et le directeur régional du bureau du Caucase du Sud du PRI, Tsira Chanturia.

Au cours de la réunion, Arman Tatoyan a présenté les travaux menés dans le domaine de la prévention de la torture et des mauvais traitements dans les établissements pénitentiaires, ainsi que les amendements législatifs proposés par le Défenseur des droits de l’Homme sur la protection des droits des personnes privées de liberté.

Arman Tatoyan a également indiqué que le Défenseur des droits de l’Homme, en tant que mécanisme national de prévention, intervenait en tant que tierce partie dans la procédure pendante devant la Cour européenne des droits de l’Homme contre l’Arménie et soumettait des communications spéciales au Comité des Ministres du Conseil de l’Europe en tant qu’évaluation indépendante de l’exécution des arrêts de la Cour européenne des droits de l’Homme par l’Arménie.

Les représentants de l’organisation ont salué le travail du Défenseur des droits de l’Homme dans le domaine de la prévention de la torture.

A la fin de la réunion, les parties ont convenu de renforcer et d’élargir leur coopération.

2018-12-11T16:17:55+00:00