Guide pratique AOMF: “Le droit à la participation”

Association des Ombudsmans et Médiateurs de la Francophonie (AOMF)

Des 54 articles qui composent la Convention internationale relative aux droits de l’enfant (CIDE), le droit d’être entendu (article 12) en est un principe directeur souvent mis à mal de par le monde. Il s’agit en effet de considérer l’enfant comme un objet de droit ayant des capacités évolutives et non pas seulement comme un sujet à protéger. Il importe, en effet, de prendre en compte son opinion, l’enfant étant expert de son vécu.

C’est dans ce contexte que le droit à la participation s’inscrit et constitue l’un des défis majeurs relatifs à la mise en oeuvre de cette convention.

Il est impératif que les adultes qui s’engagent dans un processus participatif soient formés et adoptent des stratégies pédagogiques qui ont été réfléchies. Il ne s’agit pas simplement de recueillir l’avis de l’enfant sur un sujet mais de travailler avec et autour de lui pour qu’il puisse formuler une opinion éclairée.

L’Association des Ombudsmans et Médiateurs de la Francophonie  et l’Ombudspersonne pour les enfants de Maurice ont ainsi organisé  une formation les 14-17 mai 2018 à Maurice sur l’« Article 12  de la Convention internationale relative aux droits de l’enfant (CIDE) :  le droit d’exprimer librement son opinion ».

L’AOMF a rédigé à partir du compte rendu de ladite formation, ce guide pratique sur la mise en œuvre du droit à la participation, qui permettra ainsi aux membres de l’AOMF souhaitant mettre en œuvre un projet avec des enfants ou traitant des réclamations de mineurs, d’avoir toutes les informations nécessaires au respect de l’article 12  de la CIDE.

2018-10-31T14:55:42+00:00