Les institutions d’ombudsmans catalanes prennent le modèle belge comme référence pour la mise en réseau de leurs institutions.

Síndic de Greuges de Catalunya

Le médiateur fédéral belge, Guido Herman, a expliqué à Gérone comment leurs médiateurs fédéraux, régionaux et locaux coordonnent leur travail.

La conférence a réuni une trentaine de membres du réseau des médiateurs de Catalogne, créé fin 2017 dans le but de renforcer les synergies.

La réunion a également permis de regrouper les objectifs réalisés par les médiateurs au cours des années de crise économique.

Dans le cadre de la deuxième réunion organisée par le réseau catalan des médiateurs, le médiateur fédéral belge, Guido Herman, a expliqué devant une trentaine de représentants de plusieurs institutions catalanes de médiation la coordination des médiateurs belges (fédéraux, régionaux et locaux).

L’événement, qui a eu lieu à l’Université de Gérone, a été inauguré par le recteur Quim Salvi. Le médiateur catalan, Rafael Ribó, a procédé à la clôture.

Dans son discours, Guido Herman a souligné les particularités du médiateur fédéral dans son pays, conformément à la situation de pluralité identitaire existant en Belgique. C’est une institution qui comprend deux institutions fédérales et leur personnel. Les médiateurs fédéraux sont nommés par la Chambre des représentants et sont actuellement Catherine De Bruecker (francophone) et Guido Herman (flamand), qui ont pris leurs fonctions le 19 novembre 2013.

La réunion a également permis de rassembler le travail accompli par les différents niveaux de médiateurs en Catalogne avant la violation des droits sociaux au cours des dernières années de crise économique. A cet égard, le vice-général de l’ombudsman catalan, Jaume Saura, a prononcé des discours, tout comme le médiateur de Barcelone, Maria Assumpció Vila; le médiateur de l’Université de Barcelone, Lluís Caballol, et le défenseur du client (société AGBAR), Sergi Sanchís.

Le réseau catalan des médiateurs est une plate-forme à vocation de formation qui est promue par le médiateur catalan afin de coordonner son travail avec le reste des médiateurs sectoriels (liés aux municipalités, universités et entreprises fournissant des services d’intérêt général).

Au-delà des relations bilatérales et des collaborations qui, dans la pratique, fonctionnent déjà entre le médiateur catalan et les autres institutions de médiateur catalan, la création d’un réseau de défense des droits en Catalogne était l’un des objectifs que le médiateur catalan avait fixés pour son mandat.

2018-09-27T14:47:11+00:00