Les Médiateurs de Côte d’Ivoire et du Faso signent un mémorandum d’entente

Le Médiateur du Faso et le Médiateur de Cote d’Ivoire

Mme Saran SEREME SERE, Mediateur du Faso et M. Adama TOUNGARA, Mediateur de la République de Côte d’Ivoire lors de la signature du Renforcement de la Coopération institutionnelle entre les deux institutions de défense des droits des citoyens des deux pays frères.

Les Médiateurs de Côte d’Ivoire, Adama TOUNGARA et du Faso, Mme Saran SEREME SERE ont signé, le vendredi 3 août 2018,  un mémorandum d’entente. A travers ce mémorandum, les deux Institutions de médiation s’engagent à renforcer leur coopération dans le domaine de la médiation institutionnelle, la recherche de la paix, la protection des droits de l’homme ainsi que la bonne gouvernance administrative.

Au cours de la cérémonie de signature de ce mémorandum qui a eu pour cadre, le 19ème étage de l’Immeuble EECI, au Plateau, les deux Médiateurs se sont félicités des excellents rapports qui existent entre les deux Institutions de médiation et salué l’engagement des  Présidents, Alassane OUATTARA et Roch Marc Christian KABORE en faveur du renforcement de la coopération entre les deux Etats notamment avec le Traité d’Amitié et de Coopération (TAC) dont les travaux de la 7ème conférence ont eu lieu les 23, 24 puis 27 juillet 2018 à Yamoussoukro.

Dans son discours de bienvenue, le Médiateur de la République de Côte d’Ivoire, a exprimé sa joie de recevoir son homologue du Faso pour la signature de ce mémorandum d’entente qui  permettra, a-t-il dit, « d’élargir le champ de nos échanges et de nos expériences en matière de médiation pour une paix durable dans nos pays respectifs, notre sous-région et en Afrique ». Non sans rappeler le contexte de la signature du Mémorandum d’Entente. « Conscientes de leur rôle  dans la recherche de la bonne gouvernance dans les administrations, le renforcement de la cohésion sociale et de la paix, les Présidents des Institutions de médiation de la Côte d’Ivoire et du Burkina Faso, ont inscrit à l’ordre du jour des travaux du Comité des experts de la 7ème Conférence du Traité d’Amitié et de Coopération (TAC), un projet de mémorandum d’Entente », a-t-il souligné.

Quant au Médiateur du Faso, Mme Saran SEREME SERE, elle a rappelé le rôle du Médiateur en tant qu’instrument de défense des droits des citoyens et de consolidation de la démocratie et surtout de   promotion des bonnes relations entre l’Administration et les administrés. Pour elle, la collaboration entre les deux institutions va être un creuset  pour le renforcement de l’amitié entre les médiateurs qui coopèrent déjà dans d’autres cadres associatifs notamment l’Association des Médiateurs des pays membres de l’UEMOA (AMP-UEMOA), l’Association des Ombudsmans et Médiateurs Africains (AOMA).

Elle a relevé les liens séculaires et la légendaire  fraternité des communautés nationales des deux pays tissés par les différents dirigeants et dont l’un des principaux fut le Président Félix HOUPHOUET-BOIGNY.

Après avoir témoigné sa gratitude à son homologue ivoirien pour l’accueil chaleureux réservé à sa délégation, Mme  Saran SEREME SERE l’a invité à visiter l’Institution de médiation du Faso.

C’est par des échanges de présents entre les deux Médiateurs que la cérémonie de signature de mémorandum d’entente d’une durée de 3  ans avec tacite reconduction a  pris fin.

2018-08-17T16:52:36+00:00