AOMF

L'AOMF

Partenaires et réseaux

Les Médiateurs et Ombudsmans défendent les droits des citoyens dans plus de 120 pays sur tous les continents. La plupart se sont rassemblés au sein d'associations pour former des réseaux d’ombudsmans et de médiateurs :

 

L'Institut international de l'Ombudsman (IIO)

L’institut international de l’Ombudsman, fondé en 1978, est une organisation internationale pour la coopération de plus de 140 bureaux d'Ombudsmans. Outre ses conférences périodiques, l'IIO encourage l'échange d'informations à un niveau régional et international. Il est organisé en six régions : Afrique, Asie, Asie australe & Pacifique, Europe, Caraïbes et Amérique latine, et Amérique du Nord.

L’Association des Ombudsmans et Médiateurs africains (AOMA)

L’AOMA a été créée en 2002. Composée de 40 pays africains, et placée sous l'égide de l'Association internationale des ombudsmans et médiateurs, l'AOMA est un regroupement régional des institutions africaines de médiation qui promeuvent et défendent les droits des citoyens vis-vis de l'administration. L'AOMA a pour objectifs d'encourager la coopération et l'échange de données entre les institutions de médiation des pays membres et de consacrer la bonne gouvernance, particulièrement en ce qui concerne le respect des droits de l'Homme, ainsi que la consécration des principes de l'équité et de la probité dans les décisions de l'administration. L’AOMA a l’ambition de contribuer au maintien de la paix et de favoriser la résolution des conflits notamment par une meilleure coopération entre ses membres qui permettrait la mise en place d’une compréhension réciproque.

L'Association des Ombudsmans de la Méditerranée (AOM)

L’Association des Ombudsmans méditerranéens a été créée le 19 décembre 2008 à Marseille, France. L’AOM réunit les Ombudsmans et les Médiateurs, mais également les institutions et organisations vouées à la promotion et à la défense des droits de l’Homme du pourtour méditerranéen. L’AOM œuvre également pour favoriser la coopération internationale avec d’autres institutions et organisations vouées à la promotion et à la défense des droits de l’Homme.

L’AOM poursuit les objectifs suivants :

  • La promotion d’une meilleure connaissance du rôle dévolu et des missions attribuées aux institutions de Médiateurs et d’Ombudsmans au sein de l’espace méditerranéen ;
  • L’élaboration et la mise en œuvre de programmes d’échanges d’informations et d’expériences entre ses membres ;
  • La collecte, la conservation et la diffusion des informations et des résultats de recherches sur l’institution d’Ombudsman ;
  • Le développement des relations avec les institutions, les organismes et les personnes physiques ou morales qui poursuivent des objectifs similaires à ceux de l’association ;
  • L’organisation de formations et la publication de newsletters à l’attention des membres, afin de contribuer à une plus grande diffusion de l’information.

L’Association des Médiateurs des Pays membres de l’Union Économique et Monétaire Ouest Africaine (AMP-UEMOA)

L’AMP-UEMOA a été créée en 2008 à Ouagadougou (Burkina Faso). Elle soutient la mise en œuvre d’actions communes, ainsi que la volonté de mettre en place un mécanisme de coopération entre les médiateurs de l’Union afin d’améliorer la protection des citoyens et l’efficience des administrations de leurs pays respectifs.

L’association œuvre également pour le renforcement de la coopération entre les institutions de médiation et pour l’accroissement de l’efficacité dans le traitement des réclamations des citoyens et usagers des administrations de l’Union.

 

L’Organisation arabe de l’Ombudsman (OAO)

L’Organisation arabe de l’Ombudsman a été créée au Caire (Égypte) en 2009 en remplacement du Réseau régional des Bureaux des Ombudsmans arabes. L’Organisation Arabe de l’Ombudsman a pour vocation d’offrir un espace de dialogue, d'interaction et de concertation sur les grandes questions se rapportant à la diffusion de la culture de la médiation et à la protection des droits de l'Homme.

Lors de sa création, les membres de l’OAO ont adopté la déclaration du Caire qui préconise :

  • la création et l’adoption des statuts d’une ONG régionale dénommée Organisation arabe de l’Ombudsman, visant à mettre en œuvre la coordination et le partenariat entre les divers acteurs et institutions œuvrant dans le domaine de la médiation dans le monde arabe ;
  • la mise en place d’une étroite collaboration entre les membres, l’encouragement des pays arabes qui ne disposent pas de ce genre d’institution à en créer et leur fournir l’aide technique nécessaire ;
  • la coordination et la mise en concordance des positions des membres aux niveaux international et régional lors des différentes rencontres et congrès tenus par les organisations et réseaux régionaux et internationaux ;
  • l’élaboration de programmes de formations pour améliorer le rendement et la compétence des cadres, l’objectif ultime étant que les institutions arabes assument leur rôle dans les meilleures conditions.

 

La Fédération ibéro-américaine de l’Ombudsman (FIO)

La Fédération ibéro-américaine de l'Ombudsman a été créée en 1995. Elle rassemble des ombudsmans lusophones et hispaniques, et se veut une plate-forme d'échanges pour la coopération, le partage d'expériences, la promotion et le renforcement du statut des Ombudsmans. Elle œuvre également pour le renforcement du soutien aux droits de l'Homme et à l'État de droit. La FIO œuvre en faveur d’une coopération accrue pour améliorer la promotion, la diffusion et la consolidation du concept de l'ombudsmanship. Elle vise également à étendre et renforcer la culture des droits de l'homme dans les pays membres par la promotion de relations de collaboration entre des organismes internationaux et les organisations non gouvernementales.

L’Association de l’Ombudsman d’Asie (AOA)

Créée en 1996, l'AOA est une organisation non gouvernementale, sans vocation politique, avec la volonté d’être un forum indépendant et professionnel pour les Ombudsmans en Asie.

L’AOA poursuit les objectifs suivants :

  • Promouvoir le concept de l’Ombudsmanship et favoriser son développement en Asie.
  • Développer le professionnalisme dans l'exercice des fonctions de médiateur.
  • Encourager et soutenir la recherche et l'étude en ce qui concerne l'institution de l’Ombudsman.
  • Parrainer la formation et des programmes éducatifs pour les institutions d’Ombudsmans dans la région.
  • Fournir des bourses d'études, subventions et autres types de soutien financier aux particuliers pour la poursuite d’études relatives à l'institution de l'Ombudsman.
  • Collecter, stocker, diffuser l'information et des données de recherche à propos des institutions d’Ombudsmans.
  • Faciliter l'échange d'informations et d'expériences entre les Médiateurs de la région.
  • Planifier, organiser et superviser les conférences périodiques des Ombudsmans des pays d'Asie.

Inscription infolettre

Droits de l'enfant

Droits de l'enfant Voir le site