AOMF

Qu’est ce qui te protège ?

Droits expliqués aux 12-18 ans

Présentation de la Convention internationale des droits de l'enfant (CIDE)

Tous les habitants du monde ont des droits.
Le droit de dire ce qu’ils pensent, le droit de parler leur langue, le droit de croire en leur Dieu, le droit de ne pas être maltraités et torturés, et bien d’autres droits encore. Ces droits ont été discutés, puis acceptés et mis par écrit le 10 décembre 1948 par l’Assemblée générale des Nations Unies (ou ONU) : dans la Déclaration universelle des droits de l’Homme. Ces droits sont valables pour tous les habitants de la terre.

Au cours des années, on s’est rendu compte que les adultes avaient oublié les enfants. Les enfants ont besoin d’une protection particulière et donc, de droits particuliers aussi. C’est ainsi que l’Assemblée Générale de l’ONU a formulé en 1959 la Déclaration des droits de l’enfant. Les déclarations sont une invitation à respecter les droits qu’elles contiennent, mais pas une obligation.
C’est pour cette raison que le gouvernement polonais a demandé en 1979 de faire de cette déclaration un accord. Un accord signifie que chaque pays doit respecter les droits inscrits, dans la mesure où il les a ratifiés.

Entre 1979 et 1990, un groupe de travail s’est réuni pour réfléchir à ce que devait contenir cette Convention. Il aura fallu onze ans de réflexion ! Le texte a finalement été achevé le 20 novembre 1990 et on l’appelle la « Convention internationale relative aux droits de l’enfant » (CIDE).
D’ailleurs chaque année dans le monde, le 20 novembre est célébrée la journée internationale des droits de l’enfant.

Aujourd’hui, 193 pays dans le monde acceptent les droits des enfants énoncés dans ce texte en ayant signé et ratifié cette Convention. Les Etats-Unis et la Somalie font parties des rares Etats n’ayant pas signé la CIDE.
En plus de la Convention, le Comité des droits de l’enfant a également été créé. Son but est de surveiller que les Etats qui ont signé la CIDE respectent bien les droits des enfants.

Pour vérifier, le Comité demande à ces Etats de lui envoyer régulièrement des rapports dans lesquels ils expliquent comment sont respectés les droits des enfants dans leurs pays. Le Comité répond à ce rapport et peut donner des conseils aux pays pour améliorer les droits de l’enfant s’il pense qu’ils sont insuffisants. Le Comité des droits de l’enfant se réunit chaque année à Genève, en Suisse.

Le savais-tu ?

Malgré l’existence de cette Convention pour te protéger, de nombreuses injustices demeurent et plus d’un tiers des enfants vivant dans le monde souffrent d’une ou plusieurs formes de non-respect de leurs droits.

Voici quelques chiffres :

  • Plus de 200 millions d’enfants travaillent dans le monde : 70% d’entre eux dans l’agriculture, 9% dans l’industrie et 22% dans les services
  • Plus de 75 millions d’enfants dans le monde ne sont pas scolarisés
  • Un quart des enfants dans le monde souffrent de malnutrition à différents degrés
  • Une centaine d’enfants de moins de cinq ans meurent toutes les cinq minutes dans le monde.