AOMF

ACTUALITÉS

Toutes les actualités de l'AOMF

Suites de la formation AOMF sur la gestion des relations entre les réclamants et l’Institution de médiation tout le long du processus de médiation : le personnel du Médiateur de la République du Bénin encore plus outillé

Médiateur de la République du Bénin - 28/12/2017

Le personnel du Médiateur de la République du Bénin est désormais outillé pour mieux gérer les relations entre les citoyens/réclamants et l’institution de médiation tout le long du processus de médiation. Une séance de restitution de la formation AOMF a été organisée à leur intention le mercredi 20 décembre 2017 sous forme de renforcement de capacité.

Cette séance de formation est intervenue à la suite de la 20e session de formation des collaborateurs des Médiateurs membres de l’Association des Ombudsmans et Médiateurs de la Francophonie (AOMF), session à laquelle ont pris part deux collaborateurs du Médiateur de la République du Bénin les 6, 7 et 8 décembre 2017 à Bruxelles en Belgique. Il s’agit du Secrétaire Général Emilien Amoussou et du chef de la Cellule de Communication, Vincent N. Lézinmè qui ont d’ailleurs, sous forme de restitution et d’échanges, assuré la formation de leurs collègues.


Ladite formation a permis de mettre l’accent sur quatre (04) notions importantes dans le cadre du processus de médiation institutionnelle. La première notion porte sur la saisine préalable de l’administration concernée par la résolution du problème du citoyen/réclamant avant toute saisine de l’Institution du Médiateur de la République. Car, cette réclamation préalable auprès de l’administration en cause peut être une occasion pour le citoyen/réclamant d’avoir une solution pour son problème. La seconde notion est relative à l’obligation de signature de la demande de réclamation par le citoyen/réclamant. Cette obligation est faite dans le but du respect du principe de responsabilité au plan juridique pour que le citoyen/réclamant puisse assumer les propos accusatoires, les faits dénoncés contre une administration. La troisième notion porte sur la nécessité de maintenir un contact régulier voire permanent avec le citoyen/réclamant pendant le processus de traitement de sa réclamation. Cette interaction soutenue entre les chargés d’études et le citoyen/réclamant est une expression de l’attention que l’Institution de médiation accorde à son dossier. La quatrième notion a trait à la communication non violente en médiation institutionnelle. Car, en médiation institutionnelle, le citoyen/réclamant ne doit être considéré, ni comme un adversaire, ni comme un ennemi. Alors, il convient de faire une différence entre le problème posé par le citoyen/réclamant et sa personne. D’où la nécessité d’apprendre à transformer le langage toxique utilisé parfois par le citoyen/réclamant en langage non toxique, non violent pour aboutir à une communication non violente utile pour la médiation institutionnelle.


En clair, le Médiateur de la République du Bénin, Joseph H. Gnonlonfoun est très actif et se préoccupe de la qualité du service rendu par l’Institution qu’il dirige à ses concitoyens. Car, il a été témoin attentif de cette séance de restitution/formation.

Inscription infolettre

Droits de l'enfant

Droits de l'enfant Voir le site